International
URL courte
Législatives anticipées au Royaume-uni (2017) (26)
10331
S'abonner

L'ancien employé du renseignement américain Edward Snowden a expliqué pourquoi les conservateurs ne devraient pas parvenir à conserver leur majorité absolue au Parlement britannique. Selon lui, cela constitue une issue logique de la politique « à courte vue » de Theresa May et de son gouvernement.

D'après l'ancien employé de l'Agence nationale de sécurité (NSA) Edward Snowden, le fait que le Parti conservateur ne soit pas parvenu à maintenir sa majorité absolue au Parlement britannique est le fruit de la politique à courte vue et axée sur la limitation des droits de l'homme menée par Theresa May.

« Tout cela n'est pas encore confirmé, mais les premiers résultats montrent que la campagne de May basée sur la limitation des droits de l'homme au Royaume-Uni n'était pas très sage », a écrit M. Snowden sur sa page Twitter.

Auparavant, le chef de file du Parti travailliste Jeremy Corbyn a appelé Theresa May à envisager de démissionner compte tenu des résultats préliminaires des élections. D'après lui, les conservateurs sortent de ce scrutin avec une « perte de voix, de soutien et de confiance ».

D'après les derniers résultats, sur un total de 650 sièges, le Parti conservateur en obtient 312, le Parti travailliste — 259, les Libéraux-démocrates — 12, le Parti national écossais (SNP) — 34, les Verts — 1. Les conservateurs perdent donc la majorité absolue de 326 sièges sur 650 qui leur aurait permis de former un gouvernement sans négocier avec d'autres partis.

Dossier:
Législatives anticipées au Royaume-uni (2017) (26)

Lire aussi:

Jeremy Corbyn appelle Theresa May à démissionner
Royaume-Uni: le pari perdu de May affaiblit la livre sterling
Poutine: «Snowden n’est pas un traître»
Edward Snowden prévient «d'une nouvelle vague de surveillance de masse au Japon»
Tags:
droits limités, perte, politique, explication, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik