International
URL courte
12426
S'abonner

La perspective de l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan ne ferait qu’entraîner le durcissement des défis géopolitiques, estime le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karasine.

Évoquant la possibilité de l'adhésion de l'Ukraine à l'Otan, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karasine a affirmé que cela pourrait avoir des conséquences néfastes pour la géopolitique.

« C'est une très triste nouvelle. Je pense que tous les gens raisonnables doivent comprendre que cette perspective amènera au durcissement des défis géopolitiques en Ukraine et au-delà du pays. Il y a de quoi réfléchir, non seulement à Kiev, mais aussi dans les capitales européennes et à Washington », a déclaré M. Karasine commentant la loi de la Rada suprême (parlement monocaméral ukrainien) prônant l'adhésion de l'Ukraine à l'Otan.

Le 8 juin, la Rada suprême a adopté une loi déterminant l'adhésion à l'Otan comme une priorité de politique étrangère de Kiev.

Après le renversement du Président Viktor Ianoukovitch, la Rada suprême (parlement ukrainien) a adopté un projet de loi annulant le statut hors-blocs du pays. Piotr Porochenko a par la suite déclaré que l'Ukraine devrait adapter ses forces armées aux standards de l'Alliance atlantique à l'horizon 2020. Or, de nombreux experts estiment que le pays ne deviendra pas membre de l'Otan au cours des 20 prochaines années.

 

Lire aussi:

Adhérer à l'Otan ou mourir: l'Ukraine poursuit sa quête
L'Otan aurait renoncé à intégrer l'Ukraine dans ses rangs
Augmenter ses dépenses militaires? Plusieurs pays européens disent niet
«Le port du masque ne sert absolument à rien», lance une conseillère municipale à Nice, causant une polémique
Tags:
membres, géopolitique, adhésion, politique, OTAN, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook