International
URL courte
1135
S'abonner

Le photographe français Mathias Depardon, qui était retenu par les autorités turques, revient enfin en France après un mois en détention. Sputnik vous propose de suivre son retour en direct de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle où il vient d'atterrir à 22h, heure de Paris.

Libéré après avoir passé un mois en détention en Turquie, le photojournaliste français Mathias Depardon revient en France. Une journaliste de Sputnik s'est rendue à l'aéroport pour le rencontrer dès son retour sur le sol français.

Évoquant les raisons de sa détention, M. Depardon a affirmé qu'il s'agissait de l'idée « d'envoyer un message assez fort auprès des journalistes étrangers et des journalistes en Turquie qui ont pour but de faire des sujets ».

Son avion s'est posé peu après 22h00 à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle où il a été accueilli par le directeur de cabinet de l'Élysée, Patrick Strzoda, et le conseiller Philippe Etienne, a précisé le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), Christian Deloire cité par l'AFP.

Mathias Depardon, le photojournaliste français arrêté dans le sud-est de la Turquie lors d'un reportage, a été libéré par les autorités turques après un mois de détention. Auparavant, le Président français, Emmanuel Macron, avait évoqué à plusieurs reprises le sort du photojournaliste au cours de nombreux entretiens avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan.

Les avocats de Mathias Depardon avaient par ailleurs demandé vendredi une intervention de la Commission européenne exhortant à mettre fin à la « détention arbitraire » du citoyen français.

M. Depardon, journaliste indépendant âgé de 37 ans, habitait en Turquie depuis cinq ans et travaillait pour le magazine National Geographic. Les autorités turques ont expliqué leur décision de maintenir en détention le Français par des soupçons de liens avec des terroristes. En particulier, Ankara a affirmé que M. Depardon avait fait de la «propagande terroriste» après avoir diffusé sur les réseaux sociaux des photos prises au cours d'un reportage sur le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, considéré par la Turquie comme terroriste).

 

Lire aussi:

Lionel Messi quitte le FC Barcelone
En bombardant le Liban, Israël envoie un message à l’Iran
«La gorge me brûlait»: voici ce qui s’est passé dans la salle de cinéma évacuée à Annecy en pleine première d’OSS 117
Le Conseil constitutionnel valide l'extension du pass sanitaire mais censure l'isolement obligatoire
Tags:
France, Mathias Depardon, interview, journalistes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook