Ecoutez Radio Sputnik
    Les vies de plus de 40.000 enfants syriens menacées à Raqqa

    Les vies de plus de 40.000 enfants syriens menacées à Raqqa

    © AP Photo / Manu Brabo, File
    International
    URL courte
    6 0 0

    Environ 40.000 enfants restent piégés dans la ville syrienne de Raqqa, selon les informations publiées par l’Unicef. Lors des récentes opérations militaires, au moins 25 enfants ont été tués et des dizaines blessés, a indiqué le 9 juin le porte-parole de l’Unicef Christophe Boulierac.

    L'Unicef a publié un triste bilan des récentes opérations en Syrie, faisant état d'au moins 25 enfants tués et de nombreux blessés, sans oublier environ 40 000 enfants restant coincés dans la ville de Raqqa.

    « Environ 40 000 enfants restent piégés dans des conditions extrêmement dangereuses dans la ville de Raqqa en Syrie. Beaucoup sont pris dans des tirs croisés. Les hôpitaux et les écoles sont apparemment cibles d'attaques. Ceux qui tentent de fuir prennent le risque d'être tués ou blessés », a relaté M. Boulierac.

    Raqqa
    © AP Photo / Aamaq News Agency
    Par ailleurs, le porte-parole signale que quelque 80 000 enfants de Raqqa ont été obligés de quitter leurs maisons et sont maintenant déplacés en Syrie, dans des camps et des abris temporaires.

    L'opération de libération de la ville syrienne de Raqqa des terroristes de Daech entamée mercredi a abouti à la libération d'un premier quartier, a communiqué à Sputnik sous couvert d'anonymat une source au sein des Forces démocratiques syriennes (FDS).

    Au terme de trois jours de combats, les FDS ont libéré le quartier d'Almashalab, dans l'est de la ville.
    Occupée par Daech depuis 2013, Raqqa est considérée comme la capitale de ce groupe terroriste. L'opération de libération de Raqqa a débuté en novembre 2016 avec le soutien des commandos américains et de l'aviation des États-Unis et d'autres pays. Les unités des FDS composées essentiellement de Kurdes syriens, mènent des combats au sol. Damas proteste contre la participation des militaires américains à l'opération et qualifie d'intervention leur présence dans le nord de la Syrie.

    Lire aussi:

    La guerre civile en Syrie de facto arrêtée
    En Syrie, le Qatar coordonne ses actions avec l'Iran
    Lavrov: les frappes de la coalition US en Syrie portées contre les forces antiterroristes
    Frappes sur la Syrie: le Hezbollah et l'Iran menacent Washington d'une riposte
    En Syrie qui manque de médicaments, le nombre d’enfants atteints de cancer augmente
    Tags:
    crise syrienne, danger, enfants, Unicef (Fonds des Nations unies pour l'enfance), Christophe Boulierac, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik