International
URL courte
11320
S'abonner

Un chiite pakistanais de 30 ans a été condamné à la peine capitale après avoir posté sur la Toile des contenus jugés blasphématoires.

Le Tribunal antiterroriste du Pakistan a condamné un homme de 30 ans à la peine capitale pour avoir « partagé des contenus blasphématoires » via un média social, relate la chaîne Al Arabiya.

L'année dernière, le Département antiterroriste pakistanais (CTD) avait arrêté un membre de la communauté chiite ayant publié des contenus désobligeants à l'égard d'éminentes figures religieuses sunnites et des épouses du prophète Mahomet.

Il s'agit de la plus sévère sentence en matière de cybercriminalité prononcée jusqu'à présent au Pakistan. Or, plus tôt dans l'année, un étudiant avait été battu à mort sur le campus de l'université Abdul Wali Khan à Mardan après avoir été accusé de diffuser des blasphèmes sur Internet. La tragédie a suscité une vive indignation à l'échelle du pays et une levée de boucliers en faveur de la réforme de la loi sur le blasphème.

Pour sa part, le ministre pakistanais de l'Intérieur Chaudhry Nisar a menacé de bloquer l'accès à tous les sites des médias sociaux proposant des « contenus blasphématoires ».

Lire aussi:

L’Islande a dépénalisé le blasphème
Bangladesh : la première ministre hostile à la loi sur le blasphème
300 ans après, le blasphème n'est plus un délit au Danemark
Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Tags:
cybercriminalité, condamnation, peine de mort, blasphème, Pakistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik