Ecoutez Radio Sputnik
    James Comey, ex-directeur du  FBI

    Les mémoires de Comey estimées à 10M USD

    © REUTERS / Carlos Barria
    International
    URL courte
    717
    S'abonner

    Une maison d’édition américaine est prête à débourser 10 millions de dollars pour les mémoires de l’ex-chef du FBI James Comey. Un pactole qui ne comprend pas les droits d’adaptation cinématographique.

    « Dans l'histoire de Jim Comey il y a tout ce que vous voulez, depuis les intrigues au sein de la Maison-Blanche jusqu'à de possibles cas de corruption et d'infractions à la loi… Je suis déjà autorisé à lui offrir 10 millions de dollars », a déclaré au Daily Mail un agent d'une importante maison d'édition new-yorkaise.

    Il ajoute que l'ex-directeur du FBI pourrait ainsi se voir offrir le plus grand parachute doré jamais vu à Washington et qu'éventuelle
    adaptation du livre à l'écran pourrait encore augmenter davantage les honoraires du fonctionnaire limogé.

    « Je connais un producteur de premier ordre qui négocie déjà avec des stars sur le rôle de Comey… Comey pourrait compter sur un marché supplémentaire pour un montant de plusieurs dizaines de millions de dollars », a déclaré l'agent, dont le nom n'a pas été dévoilé.

    Jeudi dernier, James Comey, limogé par Donald Trump a fait une déposition au Sénat américain, intervenant en public pour la première fois depuis son licenciement.

    James Comey a été limogé alors qu'il dirigeait l'enquête de la police judiciaire fédérale sur une possible ingérence de la Russie dans la campagne présidentielle américaine de 2 016 et d'éventuels liens entre Moscou et l'équipe de campagne du candidat républicain de l'époque, Donald Trump.

    Lire aussi:

    19,5 millions de personnes ont regardé l’audition de Comey en direct
    Etrange silence du twitter de Trump durant l'audition de Comey, les internautes stupéfaits
    James Comey avoue avoir organisé les fuites de ses notes secrètes sur Trump aux médias
    Tags:
    parachute doré, honoraires, mémoires, James Comey, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik