International
URL courte
9230
S'abonner

Trois jours après le témoignage de James Comey devant la commission du Renseignement du Sénat, le chef de la Maison-Blanche a qualifié de «lâches» les démarches de l'ex-chef du FBI.

Le Président américain a accusé l'ancien directeur du FBI James Comey de « lâcheté » pour avoir transmis à la presse des notes sur leurs entretiens privés.

« Je pense que les fuites de James Comey auront bien plus d'importance que tout ce qu'on aurait pu jamais imaginer. Complètement illégales ? Très lâche ! », a écrit Donald Trump sur son compte Twitter.

Les fuites en question ont révélé que le chef de la Maison-Blanche aurait demandé à M. Comey, alors chef du FBI, d'abandonner un volet de l'enquête sur de possibles ingérences russes portant sur le général Michael Flynn, son ex-conseiller à la sécurité nationale.

L'ex-directeur du Bureau fédéral avait auparavant reconnu avoir communiqué « indirectement » au New York Times des notes dans lesquelles il avait consigné certains rendez-vous en tête à tête avec Donald Trump.

Ce dernier a réagi à ces déclarations en qualifiant M. Comey de « balance » (leaker) :

Dans le même temps, le numéro un américain s'est déclaré « prêt à 100 % » à témoigner sous serment dans ce dossier sensible.

Lire aussi:

Les dépositions de Comey publiées pour éviter les fuites médiatiques
Le témoignage de Comey pourrait enterrer la présidence Trump
Trump propose à Comey de repartir à zéro… dans «Les Simpson»
Ankara répond à Paris après les propos de Macron sur le Haut-Karabakh
Tags:
témoignage, accusations, fuites, FBI, Michael Flynn, Donald Trump, James Comey, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook