International
URL courte
Législatives 2017 en France (55)
511
S'abonner

Commentant les résultats préliminaires du premier tour des élections législatives, Valérie Pécresse, la présidente LR de la région Ile-de-France, a appelé dimanche soir les électeurs à un «sursaut citoyen» au second tour pour faire de son parti un «contre-pouvoir exigeant» au Président de la République Emmanuel Macron.

Se prononçant dimanche soir au sujet des résultats préliminaires des élections législatives, Valérie Pécresse, la présidente des Républicains de la région Ile-de-France, a lancé un appel aux électeurs, les appelant à un «un sursaut citoyen» lors du second tour.

« J'appelle à un sursaut citoyen pour ce deuxième tour parce que là, nous avons un risque d'un parti très hégémonique, un parti unique, une pensée unique, un programme unique », a-t-elle déclaré sur TF1, citée par l'AFP, soulignant que son parti avait « vocation à être un contre-pouvoir exigeant ».

De son côté, Bernard Accoyer, secrétaire général du parti Les Républicains, a qualifié les résultats obtenus au premier tour de « décevants pour [sa] famille politique ».

« Bien sûr il est décevant pour notre famille politique », a-t-il réagi sur France 2 cité par l'AFP, appelant à « un réveil » pour ne pas se retrouver « avec un parti unique ».

Le premier tour des législatives s'est tenu ce dimanche 11 juin. D'après les résultats préliminaires, La République en marche arrive largement en tête avec 32,2 à 32,9 % des voix, devant la droite (20,9 à 21,5 %) et le FN, largement distancé (13,1 à 14 %), selon les estimations à 20h00 des instituts de sondage.

Dossier:
Législatives 2017 en France (55)

Lire aussi:

Le PS doit «refonder son identité» suite à l'échec aux législatives
Premières estimations: de 390 à 445 sièges pour LREM, qui obtiendrait la majorité absolue
Législatives: La République en marche en tête avec 32% des voix, suivi par LR et le FN
Augmentation de plus en plus forte du nombre journalier de cas de Covid-19 en France
Tags:
Valérie Pécresse, élections législatives, vote, politique, élections, Bernard Accoyer, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook