International
URL courte
14527
S'abonner

La fabrication et la distribution de rubans de Saint-Georges seront désormais interdites en Ukraine, conformément à la loi promulguée par le Président du pays Piotr Porochenko.

Le Président ukrainien Piotr Porochenko a promulgué la loi interdisant la fabrication et la distribution des rubans de Saint-Georges, symboles de la victoire dans la Seconde Guerre mondiale, sur tout le territoire de l'Ukraine.

D'après le porte-parole de Kiev, cette loi a été ratifiée par la Rada suprême, parlement ukrainien, le 16 mai 2017 après une déclaration de M. Porochenko affirmant que « les rubans de Saint-Georges n'étaient pas des symboles de la guerre ».

Ainsi, selon cette loi, les personnes qui arboreront ces signes sur le territoire du pays seront passibles d'une amende allant de 29 à 86 euros et les rubans pourront être saisis. En cas de récidive, le contrevenant devra débourser 172 euros ou subir une arrestation administrative pouvant aller jusqu'à 15 jours d'emprisonnement, sans oublier la saisie du ruban.

Néanmoins, les vétérans de guerre dont les médailles de mérite figurent ce symbole ne tomberont pas sous le coup de cette nouvelle loi, tout comme les expositions dans les musées.

Le 9 mai, jour de la Victoire dans la Seconde Guerre mondiale, des dizaines de personnes ont été appréhendées par la police à Kiev, à Odessa et dans d'autres villes d'Ukraine pour avoir porté des attributs du pouvoir soviétique. Pourtant, c'est bien l'Union soviétique qui a combattu les troupes d'Hitler pendant la guerre de 1941-1945, appelée Grande Guerre patriotique en Russie. L'Ukraine faisait alors partie de l'URSS.

Après le coup d'État survenu en Ukraine en février 2014, le pays applique une politique visant à raser de la mémoire de ses habitants les événements liés à l'époque soviétique. Cela prend souvent des formes défigurées, lorsque non seulement l'héritage négatif de l'URSS est renié, mais également les acquis de cette époque et l'histoire commune glorieuse, comme celle de la victoire sur le nazisme.

Lire aussi:

À peine entré en vigueur, le régime sans visa UE-Ukraine mis à mal par la Pologne?
Député ukrainien: l'Ukraine ne cesse d’acheter des matériels militaires russes
L’adhésion de l’Ukraine à l’Otan amènera à un durcissement des défis géopolitiques
L’UE lance un projet anti-corruption pour l’Ukraine
«Ukraine, ne sois pas jalouse»: Moscou et Kiev lancent une joute historique sur Twitter
Contre la volonté du peuple, les Pays-Bas ratifient l'accord d'association avec l'Ukraine
L’Ukraine veut légaliser ses «prisons secrètes»
Tags:
ruban de Saint-Georges, amende, prison, Petro Porochenko, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook