Ecoutez Radio Sputnik
    Konstantin Kossatchev

    «Les sénateurs US font plonger Trump dans une atmosphère de psychose antirusse»

    © Sputnik . Ramil Sitdikov
    International
    URL courte
    17193
    S'abonner

    L’intention des sénateurs américains de durcir les sanctions antirusses aurait pour but de détruire le dialogue entre Donald Trump et Moscou, a déclaré le sénateur russe Konstantin Kossatchev aux journalistes ce mardi.

    L'objectif des sénateurs américains, qui veulent introduire de nouvelles sanctions contre le Kremlin, serait d'empêcher les tentatives de Donald Trump de renouer un dialogue avec Moscou, a indiqué Konstantin Kossatchev, chef de la commission pour les affaires internationales du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

    « Le fait que de nouvelles sanctions contre la Russie puissent être incorporées dans le projet de loi prévoyant de renforcer les sanctions envers l'Iran pour avancer leur introduction est, à mon avis, très révélateur », a indiqué M. Kossatchev.

    D'après lui, les sénateurs font preuve de précipitation lorsqu'il s'agit de la Russie. Ils veulent « limiter au maximum la marge de manœuvre de Trump », puisque ce dernier tente prudemment de renouer « un dialogue plus ou moins adéquat avec Moscou » tout en tenant compte du fait que le Président ne pourrait pas lever ses sanctions sans l'approbation du Congrès des États-Unis.

    Il a ajouté que les sénateurs «[voulaient] plonger Donald Trump dans l'atmosphère de psychose antirusse qui règne au Capitole pour que même une simple politesse diplomatique passe pour un acte de haute trahison».

    « Ce n'est pas une exagération: le sénateur américain Lindsey Graham a déjà déclaré de manière pathétique que si "le Président ne [signait] pas le projet de loi visant à punir la Russie, il [trahirait] la démocratie". » « Je crois que le qualificatif suivant serait "ennemi du peuple" », a conclu Konstantin Kossatchev.

    Lire aussi:

    Le Président bulgare favorable à la levée des sanctions antirusses
    Trump empêché d’alléger le régime des sanctions antirusses par son administration?
    Pyongyang refuse de se plier aux nouvelles sanctions de l'Onu
    Sanctions contre la Corée du Nord: Moscou demande aux USA des explications
    Tags:
    dialogue, sanctions, Donald Trump, Lindsey Graham, Konstantin Kossatchev, Moscou, Iran, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik