Ecoutez Radio Sputnik
    L'étudiant américain Otto Warmbier à la Cour suprême de Pyongyang

    Pyongyang relâche l’étudiant US condamné à 15 ans de travaux forcés

    © AP Photo / Jon Chol Jin
    International
    URL courte
    25193

    Après avoir passé plus d’un an en Corée du Nord, où il est arrivé comme touriste avant d’être arrêté en janvier 2016, l’étudiant américain Otto Frederick Warmbier rentre aux États-Unis.

    La Corée du Nord a relâché mardi l'étudiant américain Otto-Frederick Warmbier, condamné en mars 2016 à 15 ans de travaux forcés pour des activités subversives, a annoncé le secrétaire d'État américain Rex Tillerson cité par les médias. 

    M. Warmbier est actuellement en route vers les États-Unis où il rejoindra sa famille.

    Selon M. Tillerson, le Département d'État a œuvré pour la libération de l'étudiant américain sur décision du Président Donald Trump.

    Otto-Frederick Warmbier, étudiant à l'Université de Virginie, a été condamné à une peine de travaux forcés pour avoir volé une affiche arborant un slogan politique dans une zone réservée au personnel de l'hôtel Yanggakdo de Pyongyang, où il était hébergé dans le cadre d'un voyage organisé pour le Nouvel An par l'agence chinoise Young Pioneer Tours. Selon l'agence Yonhap, il a été reconnu coupable d'activités subversives contre la Corée du Nord.

    En 2014, les autorités nord-coréennes ont libéré les Américains Kenneth Bae, Matthew Todd Miller et Jeffrey Fowle, condamnés eux aussi à des travaux forcés.

    Les autorités américaines poursuivent les négociations avec Pyongyang sur la libération de trois autres Américains. Il s'agit de Kim Dong-Chul, 62 ans, un pasteur américano-coréen emprisonné en 2015 pour espionnage, de Tony Kim, connu sous le nom de Kim Sang-Duk (son nom coréen), 55 ans, interpellé le 22 avril 2017 pour avoir « commis des actes criminels hostiles à la République populaire démocratique de Corée », et Kim Hak Song, enseignant de l'Université des Sciences et de la Technologie de Pyongyang (USTP) arrêté début mai « pour actions hostiles à la Corée du Nord ».

     

    Lire aussi:

    Un étudiant américain condamné à 15 ans de prison en Corée du Nord
    Enseignant US arrêté en Corée du Nord: Pyongyang confirme
    La Corée du Nord a arrêté un journaliste et va l'expulser
    L’Américain libéré en Corée du Nord est retourné aux États-Unis
    Tags:
    libération, Otto-Frederick Warmbier, Rex Tillerson, États-Unis, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik