Ecoutez Radio Sputnik
    Bagdad

    Bagdad n’entend pas s’ingérer dans les affaires intérieures de ses voisins

    © AP Photo / Hadi Mizban
    International
    URL courte
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (97)
    2111

    L’ambassadeur irakien en Égypte et délégué permanent de l’Irak auprès de la Ligue arabe (LA), Habib Hadi al Sadr, a commenté pour Sputnik la situation actuelle dans son pays et l’attitude adoptée par Bagdad vis-à-vis du conflit opposant le Qatar et plusieurs monarchies du Golfe, dont l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn.

    L'armée irakienne n'a toujours pas libéré Mossoul parce qu'elle s'applique à minimiser au maximum les pertes parmi les civils, que les djihadistes de Daech utilisent comme boucliers humains, a expliqué à Sputnik le diplomate irakien Habib Hadi al Sadr.

    Selon ce dernier, c'est pour cette même raison que l'artillerie irakienne agit avec prudence et une extrême précision, ce qui ralentit finalement l'opération de libération de la ville.

    L'interlocuteur de l'agence a également évoqué la position adoptée par Bagdad vis-à-vis du conflit dans le Golfe.

    « L'Irak adopte une attitude maximalement neutre et ne s'occupe que de son principal ennemi qu'est le terrorisme », a déclaré l'ambassadeur irakien en Égypte et délégué permanent de l'Irak auprès de la Ligue arabe.

    Et de rappeler qu'après 2003, l'Irak occupait une position modérée en politique extérieure et ne s'ingérait pas dans les affaires intérieures d'autres États.

    « L'Irak se trouve entre les pays du Golfe et l'Iran, et il se peut qu'il puisse devenir un pont pour établir des relations constructives entre ces États », a estimé l'ambassadeur.

    Pour ce qui est des relations avec la Russie, l'Irak est optimiste quant à l'organisation d'une coopération à long terme avec Moscou, qui n'a pas été impliqué dans l'invasion de l'Irak en 2003.

    Dossier:
    Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (97)

    Lire aussi:

    Irak: un ministre allemand accuse le Qatar de financer les terroristes
    Irak : le Qatar recrute des mercenaires pour appuyer l’EIIL (agence)
    Maliki : L'Arabie saoudite et le Qatar ont déclaré « la guerre à l'Irak »
    Tags:
    djihadisme, coopération, invasion, Etat islamique, Ligue arabe, Sputnik, Habib Hadi al Sadr, Egypte, Bahreïn, Émirats Arabes Unis, Qatar, Arabie Saoudite, Golfe persique, Mossoul, Moscou, Russie, Bagdad, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik