Ecoutez Radio Sputnik
    Rex Tillerson

    Casse-tête US : Washington veut des sanctions antirusses tout en dialoguant avec Moscou

    © AFP 2018 JEON HEON-KYUN / POOL
    International
    URL courte
    9154

    Selon le secrétaire d’État américain Rex Tillerson, l’adoption de nouvelles sanctions US contre Moscou pourrait nuire aux «canaux de communication» entre Moscou et Washington, auxquels les deux puissances mondiales ont recouru dernièrement.

    Le dialogue qui vient d'être renoué entre Moscou et Washington et qui porte notamment sur la Syrie et l'Ukraine, ne devrait pas être suspendu, a déclaré mardi Rex Tillerson, secrétaire d'État américain, lors des auditions au sein de la commission des affaires étrangères du Sénat des États-Unis.

    D'après M. Tillerson, certains « canaux de communication » existent entre la Russie et les États-Unis et les parties concernées ont recommencé à les utiliser. Or, l'intention des sénateurs américains de durcir les sanctions antirusses pourrait détruire ce dialogue fragile.

    Le secrétaire d'État américain a également indiqué que les relations entre les deux pays étaient au plus bas et qu'elles continuaient à se détériorer.

    « Notre but est de les stabiliser », a souligné M. Tillerson.

    Plus tôt, le journal américain The Washington Post a annoncé que les sénateurs américains voulaient introduire de nouvelles sanctions contre le Kremlin, qui pourraient être incorporées dans le projet de loi prévoyant de renforcer les sanctions envers l'Iran.

    Lire aussi:

    Le Président bulgare favorable à la levée des sanctions antirusses
    Trump empêché d’alléger le régime des sanctions antirusses par son administration?
    Des anciens du Département d’État accusent Trump en lien avec les sanctions antirusses
    Nouvelles sanctions US antirusses: encore un exemple de russophobie
    Tags:
    dialogue, sanctions antirusses, Rex Tillerson, Moscou, Washington, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik