Ecoutez Radio Sputnik
    Raqqa

    «La libération de Raqqa prendrait des mois»

    © REUTERS / Rodi Said
    International
    URL courte
    170

    L’opération de libération de Raqqa se poursuit, et des combats acharnés opposent toujours les unités des Forces démocratiques syriennes (FDS) aux djihadistes de Daech qui se sont retranchés dans la ville, a raconté à Sputnik Nuri Mehmud, porte-parole des Unités de protection du peuple kurde (YPG) qui participent à l’opération au sein des FDS.

    L'opération de libération de Raqqa des terroristes de Daech peut prendre beaucoup plus d'un mois, a déclaré à Sputnik Nuri Mehmud, représentant des milices kurdes.

    Raqqa
    © AP Photo / Aamaq News Agency

    « Les unités des FDS n'ont pas encore atteint les quartiers du centre-ville, l'opération de libération pouvant prendre plus d'un mois, Daech opposant une résistance acharnée. Les djihadistes se sont préparés à défendre Raqqa qu'ils considèrent comme leur "capitale" », a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que les terroristes avaient creusé des tranchées et des tunnels souterrains, posé des mines et préparé des véhicules piégés.

    « Quoi qu'il en soit, nos combattants professionnels ont déjà nettoyé des djihadistes des centaines de kilomètres et ont beaucoup progressé dans la ville. Ils ont une riche expérience d'opérations militaires contre Daech qui ne saura pas arrêter leur offensive », a souligné M.Mehmud.

    Cela dit, l'interlocuteur de Sputnik a appelé à ne pas comparer les opérations menées contre Daech à Raqqa et à Mossoul.

    « La guerre de Mossoul est une guerre technique. […] Utilisés à Mossoul, les armements lourds portent des frappes puissantes contre Daech et affaiblissent ses positions, alors que les principales forces qui sont appelées à en finir avec les djihadistes à Raqqa ont déjà libéré de vastes territoires. Il s'agit notamment des milices kurdes YPG, bien aguerries et stratégiquement fiables », a conclu le porte-parole.

    Occupée par Daech depuis 2013, Raqqa est considérée comme la capitale de ce groupe terroriste. L'opération de libération de Raqqa a débuté en novembre 2016 avec le soutien des commandos américains et de l'aviation des États-Unis et d'autres pays. Damas proteste contre la participation des militaires américains à l'opération et qualifie d'intervention leur présence dans le nord de la Syrie.

    Lire aussi:

    Les FDS aux portes de la vieille ville de Raqqa, bastion de Daech en Syrie
    La moitié de la population de Raqqa a fui la ville
    Les vies de plus de 40.000 enfants syriens menacées à Raqqa
    Tags:
    résistance, opération, djihadisme, Kurdes, Forces démocratiques syriennes (FDS), Unités de protection populaire kurdes (YPG), Sputnik, Etat islamique, Nuri Mehmud, Raqqa, Mossoul, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik