Ecoutez Radio Sputnik
    Une cyberattaque

    Pyongyang derrière le virus WannaCry? C’est ce que les USA affirment

    © Fotolia / Pavel Ignatov
    International
    URL courte
    409

    L’Agence nationale de la sécurité américaine (NSA) a accusé la Corée du Nord d’avoir élaboré le virus WannaCry, qui a frappé un grand nombre de pays du globe le 12 mai.

    Le virus WannaCry, utilisé pour lancer l'attaque informatique qui a infecté, selon Europol, 300.000 ordinateurs dans au moins 150 pays depuis le 12 mai, a été créé par les autorités nord-coréennes, a annoncé le journal Washington Post citant un rapport d'un service de renseignement américain en charge de l'intelligence électronique et du contre-espionnage.

    Après avoir étudié le virus, les auteurs du rapport, qui n'a pas encore été rendu public, ont déclaré que l'état-major de l'Armée populaire de Corée avait participé à la création du virus.

    Selon eux, le service de renseignement nord-coréen, le Bureau général de reconnaissance, a financé les hackers qui ont élaboré deux versions de WannaCry sur la base d'un logiciel d'espionnage appartenant au renseignement américain.

    D'après le rapport, le virus malveillant avait pour objectif de récolter de l'argent pour les besoins de Pyongyang. Pourtant, le plan a échoué, car les cybercriminels ont seulement pu s'emparer de 140.000 dollars de crypto-monnaie sans pouvoir l'encaisser.

    La cyberattaque utilisant le virus WannaCry est considérée comme le plus grand piratage à rançon de l'histoire. L'attaque a fait, selon Europol, 300.000 victimes dans au moins 150 pays depuis le 12 mai.

    Lire aussi:

    La cyberattaque WannaCry a coûté 1 Md USD à l’économie mondiale
    Un Français a trouvé un moyen pour vaincre le virus mondial WannaCry
    Il simule une attaque de WannaCry pour extorquer de l’argent à son père
    Tags:
    cyberattaque, hackers, WannaCry, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik