Ecoutez Radio Sputnik
    F-15

    Accusations de terrorisme: les USA vendent toujours des armes au Qatar

    © Sputnik. Anton Denisov
    International
    URL courte
    8869110

    «C’est une étape importante car maintenant de nombreux responsables qataris disent: si le Qatar soutient les terroristes, pourquoi est-ce que les Etats-Unis lui fournissent des équipements militaires de pointe?», se demande au micro de Sputnik Birol Baskan, expert en politique internationale et professeur de la School of Foreign Service au Qatar.

    Birol Baskan, expert en politique internationale et professeur de la School of Foreign Service au Qatar, a évoqué dans une interview à Sputnik la signature d'un contrat d'achat d'avions de combats américains Boeing F-15 au Qatar pour 10,7 milliards d'euros.

    Il estime qu'étant donné que «certaines institutions américaines ne considèrent pas le Qatar comme un sponsor du terrorisme malgré les déclarations du Président Trump et d'une série de pays du Golfe », la décision de fournir des chasseurs devrait nettoyer la réputation du Qatar. Pourtant, cela n'est pas si important sur le long terme car le Qatar fait l'objet d'un isolement au moins depuis 2013.

    «Le Qatar espérait augmenter sa puissance défensive, sa demande de vente des chasseurs F-15 remonte à l'année 2013. Du point de vue du Qatar son ampleur est difficile à sous-estimer: en fait, cela double sa force aérienne», selon Birol Baskan.

    Le professeur a également ajouté que même en tenant compte des nouveaux chasseurs, l'Arabie saoudite aura de toute façon l'avantage de nombre d'avions dans les airs.

    M. Baskan souligne notamment que «le Qatar est très important pour les USA et que les accusations de M. Trump allaient à l'encontre de la politique étrangère américaine traditionnelle».

    «Tout cela montre l'incohérence de la politique américaine, intentionnelle ou accidentelle; l'establishement tente de contrôler le Président Trump, mais il n'arrive pas pour l'instant à le forcer à poursuivre la politique traditionnelle des États-Unis», a-t-il indiqué.

    «Il n'est probablement pas encore au courant des accords des États-Unis avec les pays du Moyen-Orient. Accuser d'être le sponsor des terroristes un pays où se trouve la plus grande base militaire américaine et où sont ouvertes les filiales de sept ou huit universités américaines est vraiment une contradiction que Washington ne peut pas probablement expliquer, même à lui-même», a-t-il conclu.

     

    Lire aussi:

    «Le déploiement de soldats turcs au Qatar est contraire aux intérêts d’Ankara»
    La crise du Qatar et ses enjeux régionaux
    Le Qatar sort de l'isolement et crée sa propre coalition dans le monde islamique
    Tags:
    terrorisme, chasseur, Donald Trump, Qatar, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik