Ecoutez Radio Sputnik
    Poutine sur l’Arctique: «nous devons savoir ce qui s’y passe»

    Poutine sur l’Arctique: «nous devons savoir ce qui s’y passe»

    © Sputnik. Grigory Sysoev
    International
    URL courte
    Ligne directe avec Vladimir Poutine (2017) (14)
    19102331031

    Au cours de sa Ligne directe de jeudi, Vladimir Poutine a évoqué le développement de la région arctique. Pour lui, c'est une zone extrêmement importante du point de vue militaire et défensif dont il faut assurer la protection, vu le déploiement de sous-marins nucléaires américains au nord de la Norvège.

    Évoquant le dossier arctique, le dirigeant russe a appelé à ne pas oublier l'aspect purement militaire. Du point de vue de la défense de notre pays, c'est une région extrêmement importante:

    «Je ne veux pas mettre la pression, mais les spécialistes savent que, par exemple, des sous-marins nucléaires américains sont en service au nord de la Norvège. La durée du vol des missiles est de 15 minutes jusqu'à Moscou. Et nous devons savoir ce qui s'y passe, voir ce qui s'y passe, nous devons protéger cette côte de façon adéquate, y assurer la protection des frontières», a souligné Vladimir Poutine.

    Ensuite, du point de vue des armements stratégiques, il y a entre autres des trajets qui passent au-dessus du pôle Nord et des trajets de vol utilisés par des bases terrestres situées sur le sol américain: «nous sommes au courant de tout cela mais nous devons nous en occuper y compris du système d'alerte de missiles», a-t-il ajouté.

    En Arctique, la société russe productrice de gaz naturel Novatek est en train de construire une usine, ce après y avoir construit toute une ville avec un aérodrome et un port, la production du gaz a déjà démarré dans la zone. C'est pourquoi, du point de vue économique, il est extrêmement important de poursuivre le développement étant donné les changements climatiques, a estimé le dirigeant russe.

    «S'il y a la même tendance au réchauffement climatique, cela veut dire que la période de navigation dans la zone arctique sera plus longue. Ce qui veut dire à son tour que la route maritime du nord sera utilisée de façon beaucoup plus intense qu'aujourd'hui: les bateaux navigueront pendant non pas un mois et demi ou deux mois mais pendant quatre ou cinq mois.»

    Dans le même temps, plusieurs pays non-régionaux se montrent très intéressés par cette région. La Russie est de son côté prête à coopérer avec elles, ce tout en assurant sa primauté.

    Récemment, le Président russe s'est rendu sur l'archipel François-Joseph qui accueille beaucoup de touristes. Là, certains guides indiquaient à ces derniers: «voici les îles qui appartenaient autrefois à l'Union soviétique».

    «Cela doit nous alerter. C'est notre territoire à nous. C'est pourquoi nous devons impérativement assurer l'utilisation de ces itinéraires, les activités économiques sur ces territoires, garantir notre souveraineté sur ces territoires», a estimé M. Poutine, espérant poursuivre énergiquement le développement de la région.

    Le Président russe Vladimir Poutine a répondu en direct aux questions de ses concitoyens le 15 juin 2017, lors de sa traditionnelle Ligne directe avec les Russes. Le chef de l'État a reçu des questions concernant la vie politique, économique et sociale du pays, ainsi que sur la situation internationale.

    Dossier:
    Ligne directe avec Vladimir Poutine (2017) (14)

    Lire aussi:

    Poutine: «La force d'un leader ne se mesure pas à sa poignée de main»
    Poutine: la construction des brise-glaces nucléaires sera financée à 100%
    Poutine: où que l'on pointe sur le globe, intérêts et ingérences US sont présents
    Tags:
    développement, sous-marins, défense, économie, ministère allemand de la Défense, Vladimir Poutine, Norvège, Arctique, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik