Ecoutez Radio Sputnik
    Maria Zakharova

    La volte-face de Trump sur Cuba, «une part de la politique imprévisible US»

    © Sputnik. Valeri Mélnikov
    International
    URL courte
    82165234

    La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, s'est exprimée de manière franche sur l'annulation par le Président américain, Donald Trump, du processus initié par l'administration Obama de normalisation des relations avec Cuba, une décision qui s'inscrit dans la tradition de Washington de changer de ligne.

    Après que le dirigeant américain a annoncé vendredi l'annulation de la décision prise en 2014 par l'administration de son prédécesseur de normaliser les relations avec Cuba, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a qualifié cette démarche de quelque peu attendue.

    «Ces dernières décennies, chaque nouvelle administration américaine annule les décisions clés en matière de politique extérieure de la précédente. La seule qualité prévisible de la politique extérieure américaine est depuis longtemps son imprévisibilité», a affirmé Mme Zakharova sur sa page Facebook. «Or, il y en a une autre [de qualité, ndlr], l'ingérence constante dans les affaires intérieures de pays souverains».

    Selon la diplomate, le gouvernement cubain «avait tout de suite prévu la profondeur des manœuvres de Barack Obama», ce tout en se rendant compte de la mise en scène des événements.

    «Cuba a l'habitude, il connaît le visage de son voisin», a-t-elle constaté.

    Vendredi, Donald Trump a annulé la décision de l'administration Obama de normaliser les relations avec Cuba prise en 2014, après 50 ans de rupture des relations diplomatiques avec ce pays. Le Président a assuré que les États-Unis ne lèveraient pas les sanctions contre Cuba avant que les autorités de l'île ne libèrent les détenus politiques, ne légalisent les partis politiques et n'organisent des élections libres en présence d'observateurs internationaux.

    M.Trump a en outre qualifié d'erronée la politique de Barack Obama visant à améliorer les rapports avec Cuba avant d'ajouter que le rapprochement entre les deux pays dépendait du gouvernement cubain. De même, M.Trump a appelé Cuba à élaborer un nouvel accord bilatéral répondant aux intérêts des peuples des deux pays.

    Lire aussi:

    Un groupe de sénateurs US propose un projet de loi pour lever l'embargo de Cuba
    Doit-on s’attendre à une autre «crise des missiles de Cuba» en Asie?
    À Cuba, un séminaire exige la fermeture des bases militaires à l'étranger
    Tags:
    politique étrangère, politique, annulation, Maria Zakharova, Cuba, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik