International
URL courte
Le documentaire d'Oliver Stone sur Vladimir Poutine (55)
29764
S'abonner

Le cinéaste américain Oliver Stone a commenté l’hystérie anti-Poutine qui fait rage dans les médias américains depuis la sortie de son film «The Putin Interviews».

Le réalisateur américain oscarisé Oliver Stone a estimé que la réaction des médias américains à son documentaire consacré au président russe Vladimir Poutine rappelait l'hystérie décrite dans le roman dystopique 1984 de George Orwell.

«C'est une Semaine de la haine organisée. Un vrai Ministère de la Vérité», a-t-il déclaré, citant le roman où l'État totalitaire imaginaire d'Océania organise une fois par an une «Semaine de la haine» appelée à maintenir l'image d'un ennemi extérieur mortel et à attiser la haine à son encontre dans la société.

Le réalisateur considère comme répugnant le scandale lié à la prétendue ingérence russe dans la campagne électorale aux États-Unis en 2016, relate le journal russe Rossiïskaïa gazeta auquel il a accordé une interview.

«En réalité, ils (les médias, ndlr.) haïssent Trump. Mais d'une certaine façon, ils ont réuni les deux personnages (MM Poutine et Trump, ndlr.) et ont créé une confusion. Bien qu'ils ne se soient jamais rencontrés, on dit qu'ils ont tramé un énorme complot».

Après la sortie sur les écrans du documentaire «The Putin Interviews» d'Oliver Stone, diffusé entre le 12 et le 15 juin par la chaîne câblée américaine Showtime, les médias américains ont accusé le cinéaste d'éprouver une sympathie excessive envers le chef de l'État russe.

Dossier:
Le documentaire d'Oliver Stone sur Vladimir Poutine (55)

Lire aussi:

Poutine explique le refus des USA de coopérer en Syrie
Poutine: je ne crie jamais sur les gens
Poutine: l’administration Obama me rappelle le Politburo sous l’URSS
Poutine revient sur l’ingérence US dans les élections russes de 2012
Tags:
The Putin Interviews, Oliver Stone, George Orwell, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook