International
URL courte
11573
S'abonner

Le Président Poutine a déclaré soutenir le point de vue du défunt Helmut Kohl sur la nécessité de rapprochement entre la Russie et l'Europe. Le dirigeant russe a pointé que Moscou était prêt et attendait que ses partenaires européens renoncent aux phobies d'antan.

Comme le disait le défunt chancelier allemand Helmut Kohl, la Russie et l'Europe doivent être ensemble, a rappelé le Président russe Vladimir Poutine, ajoutant que Moscou y étant prêt la balle était dans le camp des partenaires européens.

«Hélas, tout ce dont nous avons rêvé et parlé ne se réalise pas pour le moment, mais je suis persuadé que son analyse [celle d'Helmut Kohl, ndlr] est correcte et que le continent européen, voire eurasiatique, verra se développer des processus positifs sans lesquels ni l'Europe, ni la Russie n'auront d'avenir», a déclaré le dirigeant russe.

Il a rappelé que l'ancien chancelier Kohl considérait que si on voulait préserver «notre civilisation dans ce monde changeant», la Russie et l'Europe devaient être ensemble.

«Je partage absolument ce point de vue. Vous connaissez notre position, elle réside dans le fait que nous y sommes prêts. Il faut que nos partenaires y soit prêts et qu'ils se débarrassent des phobies du passé», a pointé le Président.

Surnommé le père de la réunification allemande, l'ex-chancelier Helmut Kohl a quitté ce monde le 16 juin à l'âge de 87 ans. En présentant ses condoléances à la nation allemande, Vladimir Poutine a qualifié ce grand homme de «patriarche de la politique européenne et mondiale».

Lire aussi:

Poutine parle d’une erreur géopolitique des États-Unis
Poutine: l'ennemi commun russe unit l'Europe? «Parfait, nous sommes prêts à patienter»
Poutine: la Russie et l’Europe doivent «s’unir dans la lutte contre le terrorisme»
Un homme désigné comme l'un des agresseurs du chauffeur de bus à Bayonne porte plainte
Tags:
rapprochement, Helmut Kohl, Vladimir Poutine, Europe, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook