Ecoutez Radio Sputnik
    Youtube logo

    Trop de contenus extrémistes: YouTube s'arme davantage

    CC BY 2.0 / Rego Korosi / YouTube logo
    International
    URL courte
    0 35509

    Face à la recrudescence d'activités terroristes dans le monde, YouTube a décidé de renforcer ses outils de détection des vidéos à caractère haineux ou extrémiste.

    Soucieux d'endiguer les propos haineux en ligne, le site d'hébergement de vidéos YouTube a annoncé quatre nouvelles mesures visant à réduire au maximum le temps d'intervention après la publication d'une vidéo de ce type.

    Selon le blog officiel de Google, maison mère de YouTube, la première mesure consiste à améliorer les systèmes d'identification automatique basés sur l'intelligence artificielle en vue de supprimer plus rapidement les profils concernés. Google compte également augmenter le nombre de groupes d'utilisateurs chargés d'inspecter et d'identifier les contenus.

    La troisième mesure consiste à être plus sévère avec les vidéos à caractère violent qui ne dérogent pas aux règles de YouTube mais flirtent avec la ligne rouge. Ces vidéos ne seront pas supprimées, mais elles seront précédées d'un avertissement et ne pourront plus bénéficier de revenus publicitaires.

    Enfin, Google veut créer un programme baptisé Creators for Change qui redirigera les utilisateurs visionnant des vidéos terroristes vers des contenus qui s'y opposent.

    Lire aussi:

    RT dénonce la pression exercée par YouTube sur la chaîne
    YouTube: le scandale publicitaire prend de l’ampleur
    Twitter, YouTube, Facebook, et Microsoft déclarent la guerre aux propos haineux

    Lire aussi:

    Google s'excuse pour des vidéos jugées extrémistes
    YouTube: le scandale publicitaire prend de l’ampleur
    Et si vous cherchez la vérité: Google introduit un filtre anti-fake news
    Filtre anti-fake de Google: les médias mainstream sont-ils les seuls crédibles?
    WSJ: Google rémunère des chercheurs pour se montrer sous un jour favorable
    Tags:
    contenu, extrémisme, YouTube, Google
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik