Ecoutez Radio Sputnik
    AIEA

    La Russie est opposée à l'implication de l'AIEA dans le processus de désarmement nucléaire

    © AFP 2017 JOE KLAMAR
    International
    URL courte
    0 1120292

    La partie russe considère que la participation de l'Agence internationale de l'énergie atomique dans la mise en place d'une convention sur l'interdiction de l'arme nucléaire est contraire aux objectifs de l'institution. Qui plus est, son implication dans ce processus pourrait avoir des conséquences négatives pour l'institution elle-même.

    La Russie est contre l'implication de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans le processus de contrôle du désarmement nucléaire, a déclaré le représentant permanent de la Russie auprès des organisations internationales à Vienne Vladimir Voronkov.

    «Nous sommes contre la participation de l'AIEA dans la vérification du désarmement nucléaire. Le désarmement nucléaire ne figure ni parmi les objectifs, ni parmi les fonctions de l'Agence fixées dans les articles I et II du Statut de l'AIEA. Ainsi, les tentatives d'impliquer l'AIEA dans les négociations, qui sont contraires à la charte de l'organisation et ont pour objectif la création d'un régime de "l'ombre" de vérification sont contre-productives», a-t-il déclaré intervenant lors d'une session des responsables de l'Agence.

    Ces propos font suite à la récente déclaration du directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Yukiya Amano, qui avait évoqué l'éventualité de la participation de l'institution dans la mise en place d'une convention sur l'interdiction de l'arme nucléaire.

    Le diplomate russe a souligné que l'AIEA n'était pas un forum approprié pour contrôler ou vérifier le désarmement nucléaire. Qui plus est, son implication dans ce processus pourrait avoir des conséquences négatives pour l'institution elle-même.

    «Le torpillage des moyens fonctionnels et financiers de l'agence peut conduire à une nouvelle situation dangereuse dans le domaine de la prolifération de l'armement nucléaire. Comme nous le savons, l'enfer est pavé de bonnes intentions», a encore ajouté M.Voronkov.

    Lire aussi:

    Le "terrorisme nucléaire" doit être pris au sérieux, selon l'AIEA
    Chef de la diplomatie iranienne: les USA ne respectent pas l’accord sur le nucléaire
    La Russie appelle Pyongyang à renoncer à son programme nucléaire
    Tags:
    désarmement, implication, Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, Vladimir Voronkov, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik