Ecoutez Radio Sputnik
    Système antimissile Patriot

    «Washington force ses alliés à acheter des armes dont il n'a plus besoin»

    © AP Photo/ Michael Sohn
    International
    URL courte
    405512546

    Selon un expert polonais, son pays, au même titre que d'autres membres de l'Otan, se voit forcé d'acquérir des armes de fabrication américaine qui ne sont plus en dotation dans l'armée US.

    Les États-Unis exercent des pressions sur leurs alliés au sein de l'Otan afin que ces derniers achètent les armes de fabrication américaine dont Washington n'a plus besoin, estime Tomasz Jankowski du Centre européen des recherches géopolitiques.

    «Le fait même que les officiels américains insistent sur la vente d'armes à leurs alliés peut être perçu comme un signe de la crise dans l'industrie de défense des États-Unis», a déclaré l'expert polonais dans un entretien accordé à Sputnik.

    Selon lui, la Pologne est depuis longtemps considérée comme une «source de revenus pour l'industrie militaire américaine».

    «En guise d'exemple, on peut citer les avions de chasse F-16 et les missiles Patriot […]. Malheureusement, la plupart des pays membres de l'Otan auront à suivre ce même chemin», explique M.Jankowski.

    Les autorités justifient la hausse des dépenses militaires par la présumée menace russe, qui ne cesse de croître aux yeux de Varsovie, poursuit-il.

    «Or, une énorme partie de ces dépenses est consacrée non à la modernisation de l'armée, mais à l'achat d'armes américaines obsolètes qui ne sont plus utilisées par les Américains eux-mêmes. À titre d'exemple, on peut citer les missiles Patriot, qui ne sont plus en dotation dans l'armée US depuis un certain temps, mais les consortiums militaires cherchent toujours à les vendre pour générer du profit», conclut l'analyste.

    Lire aussi:

    "Le Monténégro sera le premier à quitter l'Otan"
    Russie dans l'Otan: Washington n'était pas prêt à partager le gâteau
    Poutine: il n'y a que des vassaux US au sein de l'Otan
    Tags:
    sécurité, défense, ventes d'armes, Patriot (missile), F-16 Fighting Falcon, OTAN, Tomasz Jankowski, États-Unis, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik