Ecoutez Radio Sputnik
    Mossoul

    Deux des trois journalistes français blessés à Mossoul dans un état critique

    © Sputnik. Rafael Daminov
    International
    URL courte
    0 69235

    Deux des trois reporters français blessés lundi dans une explosion à Mossoul sont dans un état critique.

    Les journalistes français effectuaient un reportage sur la bataille de Mossoul lorsqu'ils ont été blessés dans l'explosion d'une mine dans la vieille ville de Mossoul. Deux d'entre eux sont toujours dans un état critique, le troisième¸ Samuel Forey, est légèrement blessé, mais en état de choc.

    «Le "fixeur" irakien Bakhtyiar Addad, qui travaillait pour plusieurs médias dont France Télévisions, a été tué. Les deux journalistes Véronique Robert et Stéphane Villeneuve de #5bis Productions sont blessés», est-il dit dans le communiqué de France Télévisions.

    Samuel Forey a été blessé par des shrapnels aux bras et au visage, mais a déclaré qu'il allait bien, écrit Nicolas Delesalle sur Twitter.

    Les journalistes travaillaient sur un reportage pour le magazine «Envoyé Spécial» de France 2 consacré aux combats à Mossoul, la deuxième ville d'Irak, qui oppose les troupes irakiennes aux djihadistes de Daech.

    Lundi, un journaliste kurde a perdu la vie dans l'explosion d'une mine terrestre à Mossoul, en Irak, et trois journalistes français ont été blessés. Le Kurde travaillait en tant que traducteur pour les reporters venus de France. Les blessés ont été transférés vers une base militaire américaine située dans la ville de Qayyarah.

    L'explosion s'est produite dans la vieille ville, dernier fief des terroristes de Daech à Mossoul. Fin mai, les Forces spéciales irakiennes ont lancé une offensive décisive contre les quartiers de l'ouest de Mossoul toujours contrôlés par les terroristes.

    Lire aussi:

    60.000 familles libérées du joug de Daech à Mossoul
    L’armée irakienne à l’assaut de la vieille ville de Mossoul
    Le journaliste français Stephan Villeneuve, blessé à Mossoul, est mort
    Tags:
    reportage, mine, blessure, journalistes, Mossoul, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik