Ecoutez Radio Sputnik
    Otto Warmbier lors du procès

    L’étudiant US condamné par Pyongyang à des travaux forcés meurt peu après son rapatriement

    © REUTERS/ Kyodo
    International
    URL courte
    10183981230

    L’étudiant américain Otto Frederick Warmbier, qui a passé plus d’un an en Corée du Nord après avoir été condamné à 15 ans de travaux forcés, est décédé peu après avoir regagné sa patrie.

    Condamné à 15 ans de travaux forcés en mars 2016 pour avoir volé une affiche de propagande en Corée du Nord, Otto Frederick Warmbier est décédé ce lundi, peu de temps après sa libération.

    «Otto s'est éteint aujourd'hui à 14h20, entouré de sa famille bien-aimée», est-il indiqué dans la déclaration des proches.

    «Malheureusement, les tortures affreuses émanant des mains des Nord-coréens et auxquelles notre fils a été exposées n'ont pas laissé d'autre issue», constate la famille du défunt étudiant.

    Les proches ajoutent qu'à son retour Otto était incapable de voir, de parler ou de réagir à des commandes verbales.

    Arrivé en Corée du Nord comme touriste, Otto-Frederick Warmbier, étudiant à l'Université de Virginie, a été arrêté en janvier 2016 et condamné à une peine de travaux forcés pour avoir volé une affiche arborant un slogan politique dans une zone réservée au personnel de l'hôtel Yanggakdo de Pyongyang, où il était hébergé dans le cadre d'un voyage organisé pour le Nouvel An par l'agence chinoise Young Pioneer Tours. Selon l'agence Yonhap, il a été reconnu coupable d'activités subversives contre la Corée du Nord.

    La semaine dernière il a été finalement relâché. Certains médias ont alors annoncé qu'il avait été rapatrié aux États-Unis dans le coma.

    Lire aussi:

    Un nouveau ressortissant US arrêté en Corée du Nord
    Tags:
    condamnation, décès, libération, tortures, Otto-Frederick Warmbier, Pyongyang, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik