Ecoutez Radio Sputnik
    Nord stream 2

    L’Ukraine demande aux USA de «punir» tous les participants au Nord Stream 2

    © AP Photo/ Frank Hormann
    International
    URL courte
    344080558

    Le géant gazier ukrainien Naftogaz estime que le projet de gazoduc reliant la Russie à l’Allemagne «menace l’unité européenne» et demande aux États-Unis de sanctionner tous les participants à ce projet.

    Andreï Kobolev, le patron du groupe public ukrainien Naftogaz, a demandé aux États-Unis de «punir» les compagnies qui envisagent de participer au projet de gazoduc Nord Stream 2, relate le Wall Street Journal.

    La construction de ce gazoduc «menace l'unité européenne», a-t-il déclaré dans une interview à ce quotidien.

    La plupart des représentants du Parti républicain des États-Unis à la Chambre des représentants ont pris lundi la décision de retarder le vote sur les mesures restrictives à l'encontre de la Russie, adoptées par le Sénat. Le document prévoit notamment de contrecarrer la construction du Nord Stream 2.

    Les nouvelles sanctions ont été désapprouvées par l'UE. L'Autriche et l'Allemagne y ont vu une menace à l'approvisionnement énergétique de l'Europe.

    Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux tuyaux de gazoduc reliant le littoral russe à l'Allemagne, via la mer Baltique. Sa capacité générale sera de 55 milliards de mètres cubes par an. Le chantier doit être terminé avant fin 2019. Le coût du projet est évalué à 9,9 milliards d'euros.

    En avril 2017, les entreprises énergétiques Engie, OMV, Shell, Uniper et Wintershall ont conclu un accord avec le géant gazier russe Gazprom sur le financement du projet Nord Stream 2. Aux termes de l'accord, les partenaires européens investiront 50 % du coût total du projet de 9,5 milliards d'euros. Ainsi, la contribution de chacune des sociétés s'élève à 950 millions d'euros.

    Lire aussi:

    Nouvelles sanctions US contre la Russie: Merkel préoccupée
    L’Europe se voit menacée à l’annonce des sanctions US contre le secteur énergétique russe
    Politicien allemand sur les sanctions contre la Crimée: «les USA nous ont tordu le bras»
    Nord Stream 2: Moscou reporte les négociations avec l'UE à fin août
    Tags:
    sanctions, Nord Stream 2, Naftogaz, Andreï Kobolev, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik