Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau américain

    Les USA durcissent les sanctions contre des citoyens et entreprises russes

    © AP Photo / J. Scott Applewhite
    International
    URL courte
    21154
    S'abonner

    Aujourd’hui, le ministère américain des Finances a annoncé que les USA renforcent leurs sanctions antirusses. Des mesures restrictives ont concerné 38 individus et entreprises russes.

    Le ministère américain des Finances a annoncé qu’il imposait des sanctions supplémentaires à l’encontre de 38 individus et organisations en réponse à la situation en Ukraine, est-il annoncé dans un communiqué publié sur le site du ministère.

    Des mesures restrictives ont été imposées à 19 organisations et 19 individus de Russie et du Donbass, y compris au ministre adjoint russe du Développement économique Sergeuï Nazarov.

    En outre, la liste comprend un député du Conseil de la Fédération, le représentant spécial du Président russe pour la coopération avec les organisations de compatriotes à l'étranger Aleksandr Babakov et le ministre du Développement économique de Crimée Andreï Melnikov.

    En ce qui concerne les sociétés, les sanctions ont été imposées contre six banques, l’entreprise qui produit et vend des armes à feu Molot-Oroujyé, Konkord et la holding de sécurité Volk, qui, selon ministère américain, appartient au club de motards Notchnyé Volki (Loups de nuit). Un certain nombre de branches du géant pétrolier Transneft tombent également sous le coup des sanctions.

    Le Sénat américain a approuvé mercredi 14 juin un projet de loi permettant au Président de sanctionner les sociétés qui ont ponctuellement investi plus d'un million de dollars dans la construction par la Russie de pipelines d'exportation ou ont accordé à la Russie des équipements, des technologies ou des services permettant de réaliser ces travaux. Selon le texte, le montant annuel maximal de ces transactions ne doit pas dépasser cinq millions de dollars (4,49 M EUR).

    Le texte propose également de réduire la durée de financement des banques russes qui sont déjà visées par les sanctions américaines de 90 à 14 jours, et celle des sociétés pétrogazières russes à 30 jours. En outre, le document interdit au Président américain Donald Trump de lever les restrictions sans le feu vert du Sénat.

    Lire aussi:

    Forbes explique pourquoi les USA auront du mal à durcir les sanctions contre la Russie
    PM du Luxembourg: les sanctions ne sont pas le seul sujet à discuter avec la Russie!
    Les Républicains freinent le durcissement des sanctions antirusses
    «La Crimée n'a pas peur des sanctions occidentales»
    Les sanctions européennes visant la Crimée prolongées d'un an
    Tags:
    politique, sanctions antirusses, Département du Trésor américain, Crimée, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik