International
URL courte
Nucléaire coréen (374)
11383
S'abonner

Pyongyang a traité jeudi le Président Donald Trump de «psychopathe», que la Corée du Sud ne devrait pas «suivre», sinon cela la conduirait tout direct au «désastre».

Le journal Rodong Sinmum, organe officiel du parti au pouvoir à Pyongyang, a estimé que Donald Trump était chez lui «dans une situation difficile». Il caresse l'idée d'une frappe préventive contre la Corée du Nord pour détourner l'attention de la crise politique intérieure, affirme le journal.

«La Corée du Sud doit se rendre compte que suivre ce psychopathe de Trump […] ne pourrait que conduire au désastre», ajoute le journal dans un éditorial.

Pyongyang a procédé à des dizaines de tirs de missiles et à deux essais nucléaires depuis le début 2016. La Corée du Nord cherche à mettre au point un ICBM capable de porter le feu nucléaire sur le continent américain, ce qui, selon le président américain Donald Trump, «n'arrivera pas».

Le Conseil de sécurité de l'Onu avait adopté à l'unanimité vendredi un nouveau texte sanctionnant une petite vingtaine de responsables et entités nord-coréens.

Des diplomates à l'Onu ont dénoncé comme une provocation les derniers tirs de missiles nord-coréens, mais aucune réunion du Conseil de sécurité n'est prévue dans l'immédiat.

Washington montre ses muscles dans la région depuis quelque temps. Lundi, deux bombardiers B-1 ont survolé la péninsule dans le cadre d'un exercice avec la Japon et la Corée du Sud.

Dossier:
Nucléaire coréen (374)

Lire aussi:

Rencontre entre Donald Trump et son homologue ukrainien Piotr Porochenko
Photos nues de Melania Trump: Carla Bruni prend la défense de la Première dame US
Le gouvernement US fait la lumière sur les revenus de Trump
«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Tags:
Pyongyang, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook