Ecoutez Radio Sputnik
    Mike Rogers, directeur de la NSA, Daniel Coats, directeur du Renseignement américain et Mike Pompeo, directeur de la CIA

    Les médias révèlent de nouveaux détails sur les prétendus liens Trump-Russie

    © REUTERS / Yuri Gripas
    International
    URL courte
    11422

    Le Congrès US et le FBI mènent plusieurs enquêtes sur l’ingérence présumée de Moscou dans l’élection présidentielle remportée par Donald Trump. Ce sujet préoccupe de nombreux médias américains dont la chaîne TV CNN, qui a publié de nouvelles révélations citant des sources anonymes.

    Daniel Coats, directeur du Renseignement américain, et Mike Rogers, directeur de l'Agence de sécurité nationale (NSA), affirment que le Président américain Donald Trump leur a proposé de démentir officiellement l'existence de liens entre son équipe et la Russie, sans toutefois exercer de pressions, a annoncé jeudi la chaîne de télévision CNN citant des sources anonymes.

    Selon la chaîne, MM.Coats et Rogers ont à plusieurs reprises rencontré le procureur spécial chargé de l'enquête «russe» au ministère américain de la Justice Robert Mueller la semaine dernière, et se sont également entretenus avec les sénateurs qui suivent l'enquête.

    Les médias avaient antérieurement annoncé que M.Trump avait demandé à MM.Coats et Rogers d'influer sur l'enquête lancée par le FBI pour «diminuer sa portée». Les détracteurs du Président Trump qualifient cette demande de tentative «d'entraver» la justice, ce qui constitue un délit aux États-Unis.

    Le Congrès américain et le FBI mènent plusieurs enquêtes sur l'ingérence présumée de Moscou dans l'élection présidentielle remportée par Donald Trump. Les médias américains publient fréquemment des informations, citant des sources anonymes, sur des contacts de membres de l'équipe électorale de M.Trump avec des fonctionnaires et hommes d'affaires russes.

    La Russie a rejeté à plusieurs reprises les accusations concernant son influence présumée sur l'élection présidentielle américaine. Le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov les a qualifiées d'infondées. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a de son côté noté que rien n'attestait que Moscou avait essayé d'influer sur le déroulement des élections aux États-Unis, en France et en Allemagne.

    Le Président russe Vladimir Poutine avait pour sa part rappelé que les États-Unis, qui s'ingèrent dans les processus politiques d'autres pays dans le monde entier, en veulent à la Russie, précisant qu'une telle ingérence ne rapporterait rien à Moscou.

    Lire aussi:

    Chef du Comité US sur le renseignement: pas de complot Trump-Russie
    Enquête sur le complot avec la Russie? «Une chasse aux sorcières», selon Trump
    Tags:
    enquête, Agence nationale de sécurité américaine (NSA), CNN, Donald Trump, Daniel Coats, Mike Rogers, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik