Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Tusk

    L’UE a pris sa décision sur la prorogation des sanctions antirusses

    © REUTERS / Yves Herman
    International
    URL courte
    39139

    Au cours du sommet de l’Union européenne à Bruxelles, les leaders des pays-membres de l’organisation se sont mis d’accord sur la prorogation des sanctions antirusses, a annoncé le président du Conseil européen Donald Tusk.

    Même si la décision finale concernant la prorogation des sanctions antirusses ne sera prise que plus tard, le président du Conseil européen Donald Tusk vient de déclarer, via son compte Twitter, qu'il était déjà acté que les mesures restrictives contre la Russie seraient prorogées:

    «C'est approuvé. L'UE prorogera les sanctions économiques contre la Russie en raison de sa non-suffisante application des accords de Minsk», indique le message de Donald Tusk sur son compte Twitter.

    La décision sera prise avant fin juin, soit quand expirera la présidence de Malte au Conseil de l'UE, a déclaré à Sputnik une source au sein de l'Union.
    Auparavant, le président du Conseil européen avait déclaré que les sanctions qui arrivaient à expiration le 31 juillet seraient prorogées une durée de six mois.

    Il avait été auparavant annoncé que certains pays de l'Union européenne s'étaient prononcés contre la prorogation automatique des sanctions antirusses. D'après rux, il convient d'abord de connaître l'avis des leaders français et allemand, qui font partie du format Normandie. Quelques jours plus tôt, la chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini avait déclaré que l'Union européenne allait probablement proroger les sanctions antirusses en raison de la non-application des accords de Minsk.

    Lire aussi:

    Sanctions antirusses: Moscou suspend le dialogue avec les USA sur les problèmes bilatéraux
    Corée du Sud: la Russie réagit aux tirs de semonce présumés contre ses bombardiers
    Un important incendie s’est déclaré à Clichy - images
    Paris pourrait rejoindre une coalition avec Londres pour «sécuriser» le détroit d’Ormuz
    Tags:
    sanctions antirusses, Conseil européen, Donald Tusk, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik