Ecoutez Radio Sputnik
    Al Jazeera

    Directeur général d’Al Jazeera: fermer la chaîne de télévision est «un crime»

    © REUTERS / Naseem Zeitoon
    International
    URL courte
    1062
    S'abonner

    Dans une interview accordée à Sputnik, le directeur général d’Al Jazeera, Yasser Abuhilala, a déclaré que la demande de certains pays arabes de fermer la chaîne de télévision était «un crime».

    Suite à la demande de certains pays arabes de fermer la chaîne de télévision Al Jazeera, son directeur général, Yasser Abuhilala, a déclaré que ses méthodes de travail étaient impartiales et apolitiques:

    «Je suis contre la fermeture de tout média, puisque c'est un crime, une violence faite à la liberté d'expression. S'il s'agissait de la fermeture de la BBC ou d'une toute autre chaîne, ma position aurait été la même», a déclaré M.Abuhilala.

    Quatre pays arabes ayant suspendu leurs relations avec le Qatar ont transmis à Doha une liste de 13 requêtes constituant autant de conditions pour une sortie de crise, relate Reuters citant un responsable d'un des pays. Dans ce texte, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte ont notamment demandé au Qatar de fermer la chaîne de télévision Al-Jazeera et de réduire les relations de l'émirat avec l'Iran.

    D'après le directeur général de la chaîne, ces conditions n'ont pas encore été énoncées de manière officielle et ne sont disponibles qu'en tant que fuite dans les médias.

    M.Abuhilala a rappelé que des bureaux de la chaîne de télévision étaient ouverts dans plus de 60 pays, des Présidents de nombreux pays ayant accordé des interviews à Al Jazeera.

    «Si Al Jazeera a violé quelque chose, n'importe qui aurait pu porter plainte contre elle au tribunal du Qatar ou dans tout autre pays, c'est un droit légitime de toute personne qui a été victime d'un média. Pourtant, la demande de fermeture est un crime. Je mets au défi ceux qui pensent qu'Al Jazeera a violé les règles professionnelles et les lois. Ils peuvent porter plainte contre la chaîne», a poursuit M.Abuhilala.

    D'après le journaliste, Al Jazeera couvre le conflit autour du Qatar de manière impartiale et invite les analystes et les hommes politiques des deux côtés à accorder des interviews à la chaîne.

    «Notre chaîne est financée par le Qatar, mais nous offrons aussi nos services aux publics arabe et international. Nous poursuivrons notre travail», a-t-il conclu.

    Lire aussi:

    Al Jazeera, chaîne de propagande, change-t-elle de ton sur le conflit syrien?
    Pourquoi un tel désamour pour la chaîne Al-Jazeera dans le monde arabe?
    Tags:
    fermeture, chaîne de télévision, Al-Jazeera, Qatar
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik