International
URL courte
Situation au Yémen (2017) (67)
219
S'abonner

Dans une interview à Sputnik, Ahmed Benchemsi, responsable de l’ONG Human Rights Watch, a commenté les violations des droits de l’homme des troupes du Yémen avec l’appui des Émirats arabes unis ainsi que l’existence de prisons gérées par Abou Dhabi.

Les Émirats arabes unis gèrent au moins deux prisons au Yémen où «des personnes sont détenues», a annoncé à Sputnik Ahmed Benchemsi, directeur de la communication de l'ONG Human Rights Watch (HRW) pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

«Et cela malgré le fait qu'un ordre de les libérer a été donné. Certains de ceux qui se trouvent dans ces prisons disparaissent. C'est une partie des renseignements que nous avons réussis à obtenir. Mais nous disposons également d'autres informations», a-t-il souligné.

M.Benchemsi a ajouté qu'Abou Dhabi avait apporté une assistance aux troupes gouvernementales qui ont «détenu des humains arbitrairement, les ont enlevés et torturés durant les opérations visant à assurer la sécurité».

«Ces troupes gouvernementales étaient vraisemblablement impliquées dans des combats contre Daech qui agit sur le territoire du Yémen, mais la lutte contre le terrorisme ne justifie pas leurs actions», a indiqué Ahmed Benchemsi.

Selon lui, ces mesures ne peuvent pas être considérées comme efficaces pour parvenir à un objectif, même s'il s'agit de la lutte contre le terrorisme. Et les questions de sécurité ne justifient pas les violations des droits de l'homme.

Dossier:
Situation au Yémen (2017) (67)

Lire aussi:

Le Yémen frappé par le choléra: 500 morts et près de 42.000 cas suspects
Au Yémen, la foule accueille l'émissaire de l'Onu avec des pierres
Malgré les frappes saoudiennes au Yémen, Trump autorise la vente de bombes guidées à Riyad
Les momies, victimes inattendues de la guerre au Yémen
Tags:
sécurité, terrorisme, prison, Proche-Orient, Afrique du Nord, Émirats Arabes Unis, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook