Ecoutez Radio Sputnik
    Painted portrait of Abu Bakr al-Baghdadi

    Qui pour succéder à Al-Baghdadi à la tête de Daech?

    CC BY 2.0 / Thierry Ehrmann / Abu Bakr al-Baghdadi, painted portrait DDC_0583
    International
    URL courte
    35417

    Si le numéro un de Daech a en effet été tué dans une frappe russe, sa place ne restera pas vacante longtemps… Les noms de deux possibles successeurs circulent déjà dans la presse.

    Un des deux principaux lieutenants d'Al-Baghdadi, d'anciens officiers de Saddam Hussein, pourraient succéder au chef de Daech au cas où son décès se confirme, relate Reuters, citant de bons connaisseurs du mouvement djihadiste.

    Comme l'indique l'agence, aucun des responsables de Daech n'est désigné comme héritier légitime, mais les deux ex-militaires irakiens, Iyad al-Obaïdi et Ayad al-Djoumaïli, semblent les mieux placés.

    Obaïdi, âgé d'une cinquantaine d'années, occupe les fonctions de «ministre» de la Guerre, alors que Djoumaïli, la quarantaine, est à la tête de l'Amniya, les «services de sécurité» de Daech.

    Tous deux ont rejoint les rangs des extrémistes sunnites en 2003, lorsqu'une administration à dominante chiite a succédé au régime de Saddam Hussein, renversé par l'armée américaine.

    Baghdadi en a fait ses principaux lieutenants en 2016 après la mort de son adjoint Abou Ali al-Anbari, du Tchétchène Abou Omar al-Chichani, «ministre» de la Guerre, et d'Abou Mohammad al-Adnani, le propagandiste en chef de Daech, tous trois tués dans des raids aériens.

    Faute de légitimité religieuse, aucun des deux ne peut toutefois prétendre au titre de calife, ou commandeur des croyants, que Baghdadi s'est octroyé en 2014, d'autant que l'étendue du califat s'est beaucoup réduite.

    «Ils ne descendent pas du Prophète, le mouvement n'a plus de territoire à gouverner et aucun n'est très versé dans la théologie islamique», souligne Fadhel Abou Raghif, expert irakien de Daech, cité par Reuters.

    Le numéro un du groupe extrémiste Daech Abou Bakr Al-Baghdadi aurait été tué le 28 mai dans une frappe des forces aériennes russes près de Raqqa, selon le ministère russe de la Défense. L'information est en cours de vérification.

    Le bombardement a été effectué dans la nuit du 27 au 28 mai contre un poste de commandement où se tenait une réunion des leaders de Daech consacrée au retrait des terroristes de Raqqa par le «corridor sud».

    Lire aussi:

    Le leader de Daech choisit son successeur
    Coalition sur la mort présumée d’al-Baghdadi: nous serions ravis
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    «Incroyable échange d’uppercuts»: la réunion Macron-Poutine vue par des personnalités françaises
    Tags:
    Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik