International
URL courte
25117
S'abonner

En réaction à la cyberattaque ayant ciblé le site du Premier ministre de la Grèce, Aléxis Tsipras, des hackers grecs ont déclenché une véritable guerre contre les pirates informatiques turcs.

Un groupe de hackers grecs Anonymous ont mené une série de cyberattaques contre leurs «homologues» turcs pour se venger du piratage du site du Premier ministre de la Grèce, Aléxis Tsipras, le 23 juin, a annoncé la chaîne grecque Star.

Quelques heures après l'attaque de hackers turcs contre le site d'Aléxis Tsipras, le groupe de pirates grecs a publié sur Facebook une déclaration menaçante:

«Vous avez piraté une page, nous allons en pirater des centaines»

Comme promis, ils ont attaqué le site de la chaîne turque www.yirmidort.tv tout en ajoutant que ce n'était qu'un début.

«Nous venons de commencer. Bienvenue à la Turquie! Sainte-Sophie appartient aux Grecs. Vous ne pourrez rien faire. Les Grecs sont plus forts que vous», ont indiqué les hackers de Grèce.

Vendredi après-midi, le site du Premier ministre grec était hors service pendant quelques heures. Un groupe de cybercriminels turcs a annoncé l'avoir piraté en raison des protestations d'Athènes contre la lecture du Coran dans la basilique Sainte-Sophie, à Istanbul.

Lire aussi:

La cyberattaque WannaCry a coûté 1 Md USD à l’économie mondiale
Les «hackers russes» inventés? Les USA n'ont informé Moscou d'aucune cyberattaque russe
Cyberattaque mondiale: un retour triomphal des «hackers russes»?
Tags:
piratage, cyberattaque, hackers, Alexis Tsipras, Grèce, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook