International
URL courte
5321821
S'abonner

Contrairement aux déclarations de l’armée israélienne, la frappe réalisée samedi par des avions d’Israël contre des véhicules blindés sur le plateau du Golan visait des cibles du Front al-Nosra, et non pas l’armée syrienne, selon le ministère russe de la Défense.

Les forces armées aériennes d'Israël ont réalisé une frappe contre des véhicules blindés de l'organisation terroriste Front al-Nosra, et non pas contre des objets techniques de l'armée syrienne, a indiqué à Sputnik dimanche une source au ministère russe de la Défense.

Auparavant, le service de presse de l'armée israélienne a déclaré qu'un avion israélien avait attaqué des positions des forces gouvernementales syriennes en détruisant deux chars et une mitrailleuse lourde en réponse à une dizaine d'obus perdus qui avaient explosé dans la partie du plateau du Golan contrôlée par Israël.

Le service de presse de l'armée d'Israël a plus tard diffusé une vidéo de la destruction par des frappes «ciblées» d'une mitrailleuse lourde et de deux chars qui, comme l'affirment désormais les militaires israéliens, avaient tiré des obus à travers la ligne de contact sur le plateau du Golan.

«La frappe israélienne de samedi visait en réalité des blindés du Front al-Nosra. Les Israéliens ont tout simplement frappé le lieu d'où partait le tir», a expliqué le porte-parole du ministère russe de la Défense.

Lire aussi:

«L'enfer sur terre»: ce qu’est devenue Alep après 4ans sous le joug terroriste (Vidéo)
Quatre membres présumés d’al-Nosra interpellés en Allemagne
Les actions de la coalition dirigée par les USA empêchent de mettre fin à Daech
Tags:
frappe aérienne, armée, Front al-Nosra, Israël, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook