International
URL courte
36357
S'abonner

La députée démocrate de la Chambre des représentants Maxine Waters a déposé deux nouveaux projets de loi dirigés contre la Russie et destinés à empêcher la levée des sanctions introduites à son encontre par l’administration sortante.

La députée démocrate Maxine Waters appelle pêle-mêle à «geler» les sanctions introduites par l'administration Obama en raison de la situation en Ukraine et «l'ingérence (russe, ndlr) dans les élections» ainsi qu'à limiter l'accès à la propriété diplomatique russe, les soi-disant «datchas» dans les États de New York et du Maryland.

Selon Mme Waters, l'équipe de Donald Trump et les «personnes en lien avec lui», plus concrètement les ex-conseillers du président Carter Page et Michael Flynn, son gendre Jared Kushner et le secrétaire d'État Rex Tillerson, sont inexplicablement concentrés sur la levée des sanctions en dépit de nouvelles informations sur «l'envergure des tentatives de la Russie de torpiller la démocratie» aux États-Unis. Le projet de loi intitulé «Gel de l'acte de sanctions contre la Russie» est appelé à prévenir ces tentatives de la Maison-Blanche et sous-entend leur maintien telles qu'elles étaient au 1er janvier 2017.

«L'administration peine à former un ordre du jour législatif, au contraire elle est particulièrement cohérente dans ses tentatives d'apaiser Poutine. Nous devons surveiller de près cette administration. Il nous faut une action législative forte si nous voulons être certains qu'elle ne lèvera pas les sanctions antirusses ou ne les atténuera pas», a déclaré Maxine Waters.

Elle a également rappelé un article du Washington Post évoquant l'intention de la Maison-Blanche de restituer à la Russie des propriétés diplomatiques dans le New York et le Maryland en échange de la reprise de la construction du consulat américain à Saint-Pétersbourg. À cet effet, elle a proposé d'officialiser l'interdiction d'utiliser cette propriété au niveau législatif.

En 2017, Maxine Waters a déjà initié un projet de loi interdisant à l'administration de Donald Trump de délivrer des licences aux entreprises impliquées dans la prospection et l'exploitation du pétrole en Russie.

La semaine dernière, le Sénat a approuvé, par 98 voix contre deux, de nouvelles sanctions contre la Russie et l'Iran et un mécanisme inédit liant les mains du président Donald Trump pour la suspension future de toute sanction contre Moscou. Ce mécanisme est considéré comme une violation des pouvoirs du chef de l'État.

Lire aussi:

Sanctions antirusses: Moscou suspend le dialogue avec les USA sur les problèmes bilatéraux
Les USA durcissent les sanctions contre des citoyens et entreprises russes
Les USA ont besoin de nouvelles sanctions pour faire pression sur la Russie et l'Europe
Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
Tags:
sanctions antirusses, projet de loi, Donald Trump, Maxine Waters, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook