International
URL courte
342
S'abonner

Il y a 67 ans, la guerre de Corée débutait avec pour résultat la partition de la péninsule en deux États. Aujourd’hui, la Corée du Nord a célébré cette date évènement avec des manifestations anti-US, se qualifiant de «vraie puissance nucléaire», alors que son voisin du sud tente d’élargir sa coopération militaire avec Washington.

Le 67e anniversaire de la guerre de Corée a été commémoré aujourd’hui en Corée du Nord par des manifestations de masse antiaméricaines. Séoul a annoncé le renforcement de son alliance militaire avec les États-Unis.

«Je chercherai à renforcer l'alliance entre la Corée du Sud et les États-Unis au cours des négociations avec le Président américain, et j’essayerai de résoudre le problème nucléaire de la RPDC [République populaire démocratique de Corée, ndlr]», a déclaré le Président sud-coréen, Moon Jae-in, sur sa page Facebook.

À l’occasion du 67e anniversaire du début de la guerre, le président du Comité des habitants de Pyongyang a qualifié la Corée du Nord de «vraie puissance nucléaire», qui est «prête à détruire ceux qui ne font rien d'autre que lancer des menaces, en utilisant sa force de dissuasion nucléaire», informe l'agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

La Corée a été divisée en deux États après la Seconde Guerre mondiale. La guerre qui a éclaté entre la Corée du Nord et la Corée du Sud en 1950 s'est terminée par un armistice en 1953. La Corée du Nord avait déclaré à plusieurs reprises qu’elle était prête à signer un traité de paix si les États-Unis cessaient leur politique hostile envers Pyongyang.

Lire aussi:

La Corée du Nord refuse de négocier sur son programme nucléaire
«Ce psychopathe de Trump»: la Corée du Nord se moque du Président US
Deux bombardiers stratégiques US font une sortie en Corée du Sud
Corée du Nord: les USA appellent Moscou à la rescousse
Tags:
nucléaire coréen, guerre de Corée (1950-1953), KCNA, Moon Jae-in, Péninsule de Corée, Corée du Sud, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook