International
URL courte
128
S'abonner

Selon un journal japonais, l'ancienne administration sud-coréenne étudiait plusieurs scénarios d'élimination de Kim Jong-un.

L'administration de l'ex-Présidente sud-coréenne Park Geun-hye envisageait d'éliminer le dirigeant du Nord Kim Jong-un, mais a renoncé à cette idée en raison de diverses difficultés, relate le journal japonais Asahi Shimbun.

Selon une source proche du dossier citée par le journal, Park Geun-hye a signé fin 2015 un document prévoyant plusieurs scénarios concernant le dirigeant nord-coréen, dont sa destitution, sa fuite ou son assassinat déguisé en accident survenu lors d'un voyage en voiture ou d'une randonnée à ski.

L'existence de ce projet était tenue secrète afin de ne pas provoquer un conflit militaire avec le voisin du Nord. Or, les services spéciaux sud-coréens ont fini par abandonner l'idée d'éliminer le chef du régime communiste en raison notamment de sa protection élevée.

Le National Intelligence Service (NIS), qui devrait selon l'Asahi Shimbun assumer la mission, a démenti les rapports du journal. Il convient cependant de rappeler que la présidence de Park Geun-hye avait été marquée par la création d'une unité spéciale au sein des forces spéciales sud-coréennes ayant pour l'objectif d'assassiner Kim Jong-un en cas de guerre.

Lire aussi:

Pyongyang: la Corée à deux doigts d’une guerre nucléaire à cause des USA
Pourquoi Pyongyang ne perdra pas la guerre contre la Corée du Sud et les États-Unis
Pyongyang dénonce les manœuvres des USA et de la Corée du Sud
Qui sont ces quatre hommes qui ont battu à mort un sexagénaire pour une remarque?
Tags:
services spéciaux, complot, meurtre, Kim Jong-un, Park Geun-hye, Corée du Sud, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook