International
URL courte
3163
S'abonner

La Cour suprême des États-Unis a accepté d'entendre l'appel de Donald Trump concernant son décret antiterroriste, le remettant ainsi partiellement en vigueur.

La Cour suprême, la plus haute instance judiciaire américaine, a annoncé lundi sa décision d'examiner le décret antiterroriste de Donald Trump, dont l'exécution a été jusqu'à présent bloquée par la justice.

L'examen du décret, qui fait l'objet d'une vaste controverse au sein de la société américaine, doit avoir lieu en octobre prochain. Or, la Cour a remis en vigueur une partie des dispositions du document qui s'appliquera désormais aux individus «n'ayant pas établi de relation de bonne foi avec une personne ou une entité aux États-Unis».

La première version du décret, par lequel Donald Trump voulait fermer temporairement les frontières américaines à tous les réfugiés et aux citoyens de sept pays majoritairement musulmans, avait provoqué un chaos dans les aéroports américains et une vague de manifestations à travers les États-Unis.

La mesure a été par la suite suspendue par de multiples juges, en première instance ainsi qu'en appel. Cela a provoqué de virulentes critiques de la part du locataire de la Maison-Blanche qui présente son décret comme nécessaire pour lutter contre le terrorisme.

Lire aussi:

Maison-Blanche: la Cour est devenue «dingue» en bloquant un (autre) décret de Trump
Une 2e cour d'appel statue contre le décret sur l’immigration de Donald Trump
Trump signe un nouveau décret sur l'immigration
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Tags:
fermeture des frontières, décret, crise migratoire, migrants, justice, réfugiés, Cour suprême des Etats-Unis, présidence américaine, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook