International
URL courte
9214
S'abonner

Face aux nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie et de l'Iran adoptées par le Sénat américain, Téhéran critique la démarche des États-Unis et condamne l’arbitraire de Washington.

Le Président du parlement iranien Ali Ardashir Larijani a critiqué la position des États-Unis qui envisagent d'imposer de nouvelles sanctions contre des organisations russes et iraniennes.

Le Sénat américain a approuvé récemment de nouvelles sanctions contre Moscou et Téhéran.La proposition de loi prévoit non seulement un élargissement ultérieur des restrictions économiques, mais permet également au Congrès de bloquer les éventuelles démarches de Donald Trump visant à lever les sanctions antirusses ou anti-iraniennes.

«Ces actions contredisent les décisions et les engagements des États-Unis, qui découlent du droit international, et témoignent de l'illégitimité de l'ingérence dans les affaires d'autres États. Il faut créer un mécanisme qui permettrait aux gouvernements régionaux de prévenir ce genre de décisions arbitraires», a déclaré M. Larijani lors d'une réunion des Présidents de parlements d'Eurasie à Séoul.

L'administration de Donald Trump envisageait de s'opposer à plusieurs dispositions de la proposition de loi en question, et notamment à celles limitant le mandat du Président, selon le Washington Post.

Lire aussi:

Nouvelles sanctions contre l’Iran et la Russie: «la honte des USA»
La Maison-Blanche veut conserver son droit de lever les sanctions antirusses
Les Républicains freinent le durcissement des sanctions antirusses
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Tags:
sanctions, Ali Ardashir Larijani, Russie, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook