Ecoutez Radio Sputnik
    Franz Klintsevitch

    «Les USA préparent une provocation cynique sans précédent»

    © Sputnik . Vitaly Belousov
    International
    URL courte
    9519174

    Tout porte à croire que les États-Unis préparent une nouvelle attaque contre les positions de l’armée syrienne, conclut le sénateur russe Franz Klintsevitch se basant sur les récentes déclarations de la Maison-Blanche.

    Les déclarations de la Maison-Blanche d'après lesquelles le Président syrien Bachar el-Assad préparerait une attaque chimique témoignent que les États-Unis vont lancer une nouvelle frappe contre les positions de l'armée syrienne, estime Franz Klintsevitch, premier vice-Président de la commission de la Défense au Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

    Le service de presse de la Maison-Blanche avait auparavant déclaré que le Président syrien Bachar el-Assad préparait une nouvelle attaque chimique et avait promis que cette nouvelle attaque chimique pourrait coûter très cher aux autorités syriennes.

    «Les États-Unis fomentent une nouvelle attaque contre les positions des forces syriennes. C'est clair. Une nouvelle provocation cynique sans précédent se prépare», a confié à Sputnik le sénateur Franz Klintsevitch.

    Dans une interview accordée au Figaro au cours de sa récente visite en France le Président russe Vladimir Poutine a déclaré que le Président syrien Bachar el-Assad n'avait pas eu recours aux armes chimiques en Syrie et que c'était une provocation,

    Lire aussi:

    Trump savait-il que Damas n'était pas impliqué dans l'incident chimique à Khan Cheikhoun?
    Poutine: il n'existe pas de preuves d'utilisation d'armes chimiques par Assad
    La plupart des films sur les armes chimiques en Syrie sont des mises en scène
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    Frants Klintsevitch, menaces, provocation, armes chimiques, Bachar el-Assad, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik