Ecoutez Radio Sputnik
    Une jeune fille à Pyongyang

    Moscou sait comment régler le problème nord-coréen

    © Sputnik . Iliya Pitalev
    International
    URL courte
    32481
    S'abonner

    La Russie a dressé une «feuille de route» visant à régler le problème de la Corée du Nord et se montre prête à l’examiner avec ses partenaires, notamment la Chine, selon un diplomate russe.

    La «feuille de route» dressée par la Russie en vue de régler le problème de la Corée du Nord prévoit un avancement progressif des parties en conflit sans conditions préalables, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Igor Morgoulov.

    «Nous proposons de […] commencer par les choses les plus évidentes: faire preuve de retenue des deux côtés, renoncer aux provocations mutuelles, entamer des négociations sur les principes communs des relations, comme par exemple la non-agression», a indiqué le diplomate.

    En avançant cette initiative, Moscou agit «en coordination avec ses partenaires chinois préoccupés par ce qui se passe sur la péninsule coréenne», selon lui.

    La Chine a proposé un «gel double»: des expériences de missiles nord-coréennes et des manœuvres américano-sud-coréennes, ainsi qu'une progression parallèle vers la dénucléarisation et la création d'un système de paix et de sécurité dans la région, a-t-il ajouté. La Russie soutien ces propositions, selon lui.

    Pyongyang a réalisé cinq essais nucléaires et une série de tirs de missiles depuis 2006. Prétextant la menace de la part des États-Unis, la Corée du Nord refuse d'obéir aux exigences de la communauté internationale et du Conseil de sécurité de l'Onu de cesser les tests nucléaires. Les États-Unis maintiennent en Corée du Sud plus de 28.000 militaires et refusent de conclure un traité de paix avec Pyongyang.

    Lire aussi:

    Pékin appelle Washington, Séoul et Tokyo à «redémarrer» les relations avec Pyongyang
    Séoul réagira pleinement à toute provocation militaire de Pyongyang
    THAAD, «femmes de réconfort»: la tâche du Président sud-coréen n’est ni facile ni simple
    Tags:
    nucléaire coréen, Igor Morgoulov, Corée du Nord, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik