International
URL courte
9170
S'abonner

Pyongyang considère la politique «l’Amérique d’abord» menée par Donald Trump comme le nazisme du XXIe siècle, signale un commentaire de l’agence officielle nord-coréenne KCNA publié ce 27 juin.

L'agence nord-coréenne KCNA a publié un commentaire dans lequel la politique «l'Amérique d'abord» proclamée par Donald Trump est qualifiée de «nazisme du XXIe siècle » menaçant l'indépendance et l'existence des autres pays.

Le commentaire indique que cette idéologie réactionnaire qui encourage l'agression et le chauvinisme «autorise de saper l'indépendance et de violer le droit à l'existence et au développement des autres pays dans l'intérêt des États-Unis».

L'agence accuse l'administration Trump d'exercer sur la Corée du Nord «une pression sans précédent par le biais du chantage et des sanctions économiques».

Signalant que les sanctions concernent les médicaments et les équipements médicaux, l'agence compare «les actions inhumaines de Washington au siège de Leningrad à l'époque d'Hitler».

Pyongyang appelle tous les pays et nations à «engager la lutte contre l'hégémonie américaine vouée à l'échec face aux efforts conjugués et à la justice».

«Il est nécessaire de nettoyer la terre de l'idéologie et de la force qui sapent la paix et la sécurité internationale et menacent l'existence de l'humanité», stipule le commentaire de l'agence.

Rappelons que le 2 juin, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté une résolution élargissant les sanctions contre la Corée du Nord suite à ses derniers tirs de missiles.

Le Conseil de sécurité a appelé Pyongyang à arrêter sans délai les activités prohibées dans le domaine nucléaire et balistique et à se joindre aux efforts visant un «règlement politico-diplomatique» sur la péninsule coréenne.

Pyongyang a repoussé les arguments onusiens affirmant que la Corée du Nord avait le droit de renforcer sa défense face à la politique hostile de Washington.

Lire aussi:

Pyongyang refuse de se plier aux nouvelles sanctions de l'Onu
Le Conseil de sécurité de l'Onu élargit les sanctions contre Pyongyang
Kremlin: les nouvelles sanctions US anti-Pyongyang visent aussi la Russie
Un Bordelais poignardé au cœur en pleine rue pour avoir demandé à des jeunes de ne pas uriner sur un mur
Tags:
accusations, nazisme, ONU, Donald Trump, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook