Ecoutez Radio Sputnik
    Armes chimiques (image d'illustration)

    «Washington prépare une escalade de la crise syrienne»

    © AFP 2019 Phillip Guelland
    International
    URL courte
    1296133
    S'abonner

    En accusant Damas de préparer une attaque chimique, Washington cherche à provoquer une nouvelle escalade de la crise en Syrie, estime un officiel syrien.

    Les allégations US faisant état de la préparation par Damas d'une attaque chimique risquent d'entraîner une nouvelle escalade de la crise syrienne, estime le chef du département des relations internationales au ministère syrien de l'Enseignement supérieur Akil Mahfud.

    «Primo, il s'agit d'une couverture pour une nouvelle agression visant Damas et ses alliés. Secundo, c'est une réponse adressée à Moscou suite aux déclarations de Sergueï Lavrov qui a accusé Washington d'éviter de cibler les positions du Front al-Nosra dans sa lutte contre le terrorisme», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Tir de missile Tomahawk
    © AP Photo / Ford Williams/U.S. Navy
    Selon lui, le conflit syrien se trouve au seuil d'une nouvelle escalade, alors que la Russie doit se préparer à une nouvelle vague de pressions.

    «Ce qui est surtout important dans ce contexte, c'est d'empêcher les États-Unis d'atteindre leur objectif qui consiste à stopper la progression de l'armée syrienne et de ses alliées vers l'est», a souligné le responsable.

    Plus tôt dans la journée, le porte-parole de la présidence américaine Sean Spicer a affirmé que le gouvernement syrien était en train de préparer une nouvelle attaque à l'arme chimique, tout en mettant le Président syrien Bachar el-Assad en garde contre le «prix élevé» que paierait son armée en cas d'attaque sur des civils.

    Lire aussi:

    Des avions de reconnaissance US détectés près d’une base russe en Syrie
    Face aux succès de l'armée syrienne, les USA évoquent de nouvelles attaques chimiques
    Washington accuse Assad de préparer une nouvelle attaque chimique
    Tags:
    agression, escalade, armes chimiques, présidence américaine, Front al-Nosra, Akil Mahfud, Sergueï Lavrov, États-Unis, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik