International
URL courte
Le documentaire d'Oliver Stone sur Vladimir Poutine (55)
1401213
S'abonner

Après avoir lu les critiques de son documentaire consacré au Président russe Vladimir Poutine, parues dans les principaux médias anglophones, le réalisateur Oliver Stone se rappelle les campagnes de haine décrites dans la célèbre dystopie 1984 de George Orwell.

Le réalisateur américain Oliver Stone, auteur d'un film d'interviews de Vladimir Poutine qui vient de sortir aux États-Unis puis en Russie, dit regretter les critiques de son documentaire et les compare à la «Semaine de la haine» décrite dans le roman dystopique 1984 de George Orwell (sorti en 1949).

«Trop de critiques, à mon avis, ont été politiquement motivées et/ou pleines de haine pour Poutine à un degré extrême, le représentant uniquement comme un méchant sans âme. Il y a là quelque chose de la "Semaine de la haine" d'Orwell», a-t-il écrit mardi sur sa page Facebook.

Dans la dystopie de l'écrivain britannique, la société totalitaire organise quotidiennement les «Deux Minutes de la Haine» visant à attiser la haine pour les «ennemis du Parti», ainsi que des festivals annuels appelés «Semaine de la haine», destinés à enraciner la haine pour l'ennemi extérieur.

Le documentaire en quatre séries «The Putin Interviews» d'Oliver Stone a été diffusé entre le 12 et le 15 juin par la chaîne câblée américaine Showtime, avant d'être montré en Russie. Le tournage a été effectué entre juillet 2015 et février 2017.

Dossier:
Le documentaire d'Oliver Stone sur Vladimir Poutine (55)

Lire aussi:

Poutine: je ne crie jamais sur les gens
Poutine: l’administration Obama me rappelle le Politburo sous l’URSS
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Tags:
haine, documentaire, Oliver Stone, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook