Ecoutez Radio Sputnik
    Nicola Sturgeon

    Le Parti national écossais repousse à l’automne le nouveau référendum sur l’indépendance

    © AFP 2018 LEON NEAL
    International
    URL courte
    253

    La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a renoncé au projet de tenir le référendum sur l’indépendance du Royaume-Uni. La leader du Parti national écossais a annoncé mardi que la décision sur l'organisation d'un nouveau référendum d'indépendance était repoussée à l'automne 2018, à l'issue des négociations sur le Brexit.

    Les indépendantistes écossais ont pris la décision d'ajourner le référendum sur l'indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni et annoncent qu'ils remettront la question sur la table vers l'automne 2018. La chef du Parti national écossais a expliqué son choix par le désir d'attendre le résultat des négociations avec Bruxelles sur le Brexit.

    «Le gouvernement écossais demeure attaché à l'idée de donner le droit de choisir à l'Écosse à la fin de ce processus [les négociations sur le Brexit, ndlr]. Je confirme aujourd'hui que le gouvernement écossais annulera le plan que j'ai présenté le 13 mars, nous ne lancerons pas immédiatement la procédure législative pour un nouveau référendum. À la fin du processus de négociation avec l'UE, probablement en automne prochain, nous reviendrons au parlement pour représenter notre projet», a déclaré Mme. Sturgeon devant le parlement écossais à Holyrood.

    Cette décision a été prise après les résultats des dernières législatives au Royaume-Uni au terme desquelles les indépendantistes avaient perdu 21 sièges par rapport aux précédentes législatives de 2015. À ce jour, ils disposent de 35 des 56 sièges du parlement de Westminster alloués à l'Écosse.

    Lire aussi:

    Propagande? Sputnik s’adresse au parlement écossais
    +254% de Britanniques demandent la nationalité française à cause du Brexit
    Les Britanniques veulent un nouveau référendum sur le Brexit
    Tags:
    indépendance, référendum, législatives britanniques 2017, Brexit, Écosse, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik