Ecoutez Radio Sputnik
    Clavier

    Pas Petya, mais «ExPetya»: Le virus informatique ayant attaqué l’Europe a désormais un nom

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    0 02

    La version selon laquelle le virus qui a paralysé mardi des ordinateurs à travers le monde ne serait pas du type du virus Petya se confirme. Le laboratoire Kaspersky, spécialisé dans la sécurité des systèmes d'information, a annoncé que malgré certaines ressemblances le logiciel nocif appartenait à une autre famille de virus.

    Le virus de chiffrement qui a paralysé mardi le système informatique de compagnies de plusieurs pays du monde, notamment d’Ukraine, a reçu le nom d’ExPetr, a annoncé ce mercredi le laboratoire Kaspersky dans un communiqué.

    «Les experts du laboratoire Kaspersky continuent à examiner la dernière vague de contamination par un logiciel de chiffrage qui a fait des victimes parmi les organisations du monde entier. Selon les données préliminaires dont on dispose, ce virus de chiffrement n’appartient pas à la famille bien connue des virus-extorqueurs Petya, même s’il contient quelques lignes de code similaires. Il s’agit d’une nouvelle famille de logiciel nocif, dont les fonctions diffèrent considérablement de celles de Petya», indique le laboratoire.

    Le nouveau virus portera le nom d’Ex-Petr, est-il encore communiqué (Petya étant un diminutif du prénom Piotr ou Petr).

    Mardi, la compagnie Group-IB avait annoncé que le virus-extorqueur Petya était à l'origine d'une attaque massive ayant visé des compagnies financières, pétrolières et de télécommunications de Russie et d'Ukraine. Le virus, qui ressemble à WannaCry, bloque les ordinateurs et exige 300 dollars en bitcoins. Plus tard, le chef de l'équipe internationale de chercheurs du Kaspersky Lab, Costin Raiu, a annoncé que le virus se propageait à travers le monde.

    Mardi soir, Dr.Web et Kaspersky ont déclaré qu'il pourrait s'agir d'un autre virus.

    Lire aussi:

    «Virus-Président»? Les réseaux sociaux réagissent au virus Petya
    La centrale nucléaire de Tchernobyl touchée par le virus informatique Petya
    Le virus ayant paralysé des entreprises russes et ukrainiennes se distingue de Petya
    Tags:
    virus informatique, Kaspersky Lab, Europe, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik