Ecoutez Radio Sputnik
    Bâtiment de la Cour suprême à Caracas

    L'attaque de Caracas organisée par un homme lié à la CIA?

    © REUTERS / CARAOTA
    International
    URL courte
    16122

    Suite à l'attaque à l'hélicoptère contre des bâtiments officiel à Caracas, les autorités ont accusé son auteur de liens avec les services secrets américains.

    L'ex-officier de la police vénézuélienne Oscar Perez, soupçonné d'être derrière l'attaque contre la Cour suprême à Caracas, pourrait être lié à la CIA, écrit le journal El Nacional citant le ministre vénézuélien de l'Information Ernesto Villegas.

    Selon le quotidien, les autorités enquêtent sur de possibles liens entre M.Perez, d'un côté, et le renseignement américain et l'ambassade des États-Unis de l'autre. Les forces d'élite sont impliquées dans l'opération de recherche de l'intéressé, alors que la population est appelée «à ne pas céder aux provocations visant à renverser l'ordre constitutionnel».

    Précédemment, un groupe d'officiers des services spéciaux vénézuéliens s'était emparé d'un hélicoptère de la police scientifique avant de survoler la capitale, Caracas, et de lancer des grenades contre le siège de la Cour suprême. Les ravisseurs ont également ouvert le feu contre le ministère de l'Intérieur, sans faire de victimes.

    Le Président vénézuélien Nicolas Maduro, confronté depuis des mois à une vague de manifestations pour exiger son départ, a dénoncé une «attaque terroriste» faisant selon lui partie d'une campagne de la droite soutenue par les États-Unis.

    Les autorités ont également appelé la coalition d'opposition d'Unité démocratique (MUD) et l'Église catholique à «condamner résolument ces événements et à se distancier de la violence».

    Lire aussi:

    Une voiture fonce dans des manifestants au Venezuela
    La Garde nationale s'en prend aux journalistes au Venezuela
    Une «Marche de la Merde» organisée par l’opposition au Venezuela
    Tags:
    attaque, manifestation, hélicoptères, protestations, Ernesto Villegas, Oscar Perez, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik