Ecoutez Radio Sputnik
    James Mattis

    Le Pentagone toujours persuadé d'avoir prévenu une attaque chimique en Syrie

    © AP Photo/ Evan Vucci
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (été 2017) (114)
    44152

    Pour le chef du Pentagone, Damas a pris au sérieux l'avertissement US contre une attaque chimique, aucune opération de ce genre n'ayant été menée depuis lors.

    Le gouvernement syrien semble avoir pris en compte la mise en garde des États-Unis contre de nouvelles attaques chimiques, a estimé mercredi le secrétaire américain à la Défense, James Mattis.

    «De toute évidence, ils (les Syriens, ndlr) ont pris notre avertissement au sérieux. Ils ne l'ont pas fait», a déclaré le chef du Pentagone aux journalistes.

    Précédemment, l'assistant spécial de la Maison-Blanche Christopher Ford avait déclaré que les États-Unis essayaient de «dissuader Damas d'utiliser l'arme chimique».

    Mardi, le porte-parole de la présidence américaine Sean Spicer avait affirmé que le gouvernement syrien était en train de préparer une nouvelle attaque à l'arme chimique, tout en mettant le Président syrien Bachar el-Assad en garde contre le «prix élevé» que paierait son armée en cas d'attaque sur des civils.

    Le ministre syrien de la Réconciliation nationale Ali Haïdar a rejeté les allégations américaines tout en soulignant que Damas «n'avait jamais eu recours à l'arme chimique et n'envisageait pas de le faire à l'avenir».

    Dossier:
    Situation en Syrie (été 2017) (114)

    Lire aussi:

    Macron et Trump se préparent à une éventuelle attaque chimique en Syrie
    Selon Washington, l’aide russe a aggravé la situation en Syrie
    Zakharova tacle Washington sur les préparatifs d’une attaque chimique en Syrie
    Tags:
    crise syrienne, avertissement, attaque chimique, Pentagone, Sean Spicer, Christopher Ford, James Mattis, États-Unis, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik