Ecoutez Radio Sputnik
    La porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Sanders

    Washington qualifie de «honte pour le journalisme» le scandale Bonifield-CNN

    © AP Photo / Andrew Harnik
    International
    URL courte
    20442

    La porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Sanders a sévèrement condamné le scandale déclenché par les récentes déclarations du producteur de CNN John Bonifield, qualifiant l'épisode de «honte» pour le journalisme.

    Sarah Sanders, porte-parole de la Maison-Blanche a malmené lors d'un briefing le producteur de CNN John Bonifield pour ses déclarations concernant les liens Trump-Russie et les motivations de la chaîne américaine dans son traitement de la «thématique russe».

    «Il y a une vidéo qui circule actuellement, que ce soit fiable ou non je ne sais pas, mais j'encourage tout le monde dans cette Chambre et, franchement, à travers le pays, à la regarder», a-t-elle souligné. «Si elle est fiable, je pense que c'est une honte pour tous les médias, pour le journalisme.»

    Et d'ajouter: «Je crois que nous sommes arrivé à un point où s'il est impossible de faire confiance à un média pour traiter les nouvelles, alors c'est un bien mauvais endroit pour l'Amérique, et si c'est l'endroit où se dirigent certaines enseignes, en particulier dans le but de faire monter en flèche l'audimat, et si c'est une décision qui vient d'en haut, c'est encore plus effrayant, et c'est encore plus honteux.»

    Dans une interview récente enregistrée par une caméra cachée, le producteur-réalisateur de la chaîne de télévision américaine CNN John Bonifield a reconnu que le sujet préféré de la chaîne sur les liens Trump-Russie et la soi-disant ingérence russe dans la présidentielle US n'était que «des conneries» diffusées «pour l'audience».

    «Je veux dire, c'est surtout des conneries», a lancé M.Bonifield. «Comme, nous n'avons pas de preuve flagrante.»

    La chaîne américaine n'a pris aucune mesure contre son producteur.

    «CNN est solidaire avec notre producteur John Bonifield. La diversité des opinions personnelles est ce qui rend la CNN solide, nous la saluons et l'acceptons.»

    Lire aussi:

    Un employé de CNN critique la chaîne pour son «Russie bashing»: pas de sanction en vue
    Un producteur de CNN avoue que l’agenda antirusse est monté de toutes pièces
    Les partisans de Trump rebaptisent CNN en «Fake News Network»
    CNN retire un article sur les liens Trump-Russie, ses trois auteurs démissionnent
    Tags:
    briefing, scandale, CNN, présidence américaine, Russie, Washington, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik